Chungkai, le camp des survivants- To End All Wars - 2001- David L. Cunningham

Liste des films critiqués
Répondre
phylipmarlow
Messages : 196
Enregistré le : 07 sept. 2009, 17:40
Localisation : Dijon

Chungkai, le camp des survivants- To End All Wars - 2001- David L. Cunningham

Message par phylipmarlow » 30 août 2010, 10:48

Septembre 1942. Un régiment écossais ,capturé par les japonais, doit construire une voie de chemin de fer au coeur de la jungle bimane. Les prisonniers sont soumis à un régime extrêmement brutal et deux clans s'affrontent à l'intérieur du camp: ceux qui sont décidé à s'évader mener par le major Campbell(Robert Carlyle) et son officier subalterne le lieutenant Ernest Gordon(Ciaran McMenamin),quitte à mettre en danger la vie de tous, contre ceux qui tente d'améliorer les conditions du camps conduit par les deux lieutenant Dusty(Mark Strong) et Readon(Kiefer Sutherland). Au fur à mesure des souffrances corporels que leur affligent leurs tortionnaires et pour la survie de ses hommes ,le lieutenant Gordon va prendre une décision capitale celle de rester dans le camp du coté des deux lieutenants qu'ils veuillent donner au camp un meilleur aspect ce qui déplaît au Major Campbell qu'il a qu'une seule idée en tête ,s'évader du camp des tortionnaires comme toute officier pendant la second guerre mondiale qui devaient le faire.

Cet récit est basé sur une histoire vraie qu'avait écrit après la guerre ,le capitaine Ernest Gordon qui fut l'un des témoins de l'atrocité que faisaient subir les tortionnaires japonais au britanniques et aux américains. Au début j'ai eu du mal à croire à cette histoire tellement que son scénario était assez poussif.Ce drame de guerre était entre Le pont de la rivière Kwai de l'excellent réalisateur anglais ,David Lean, avec Alec Guiness et William Holden et Furyo avec David Bowie .

C'est un film d'une extrémité très violent où on voit ce faisait subir les geôliers japonais aux alliés et de quelle façon les tortionnaires se moquaient de la convention de Geneve(Un officier allier ne devait pas travailler),ici dans ce drame les officiers japonais ne font aucuns cadeaux,si l'officier ne voulait pas travailler ,il l'exécuté directement sans aucune somations.

Un drame de guerre que je déconseille aux âmes sensibles car on à du mal à croire que ça c'était vraiment passé comme ça,certains préféreront "Le Pont de la rivière Kwai "mais d'après plusieurs témoignages qui ont connu l'enfer des camps de prisonniers éparpillés dans la jungle en birmanie ont tous dit que les officiers travaillèrent au même titre que les soldats, sinon ils étaient executé.Il faut savoir que Le Pont de la rivière Kwai est un roman de fiction de l'auteur français, Pierre Boul(La Planète de Singes) et que ce fameux Pont n'a jamais exister ce n'était qu'une pure imagination venu du cerveau de l'auteur en revanche le roman est plus dure que le film surtout les chapitres du camp ou les japonais ne font aucun cadeaux aux officier,Malgré que ce film est un chef d'oeuvre réalisé par David Lean , mais après avoir vu "A End All Wars"(Toute guerres à une fin) on a plus le même regard sur les camps de l'enfer en Birmanie.

Les acteurs principaux étaient excellents mention spéciale pour Robert Carlyle en officier qui ne croit rien du tout,à Mark Strong qui délaisse les rôle de méchant dans le dernier Sherlock Holmes et Robin des Bois pour devenir un prisonnier croyant qui veut apporter la paix dans le camp et Kiefer Sutherland dans celui d'un prisonnier américain .
Si tu veux m'appeller tu a cas me siffler ( Le port de l'angoisse)

Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité