Deborah Kerr

Répondre
Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3559
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Deborah Kerr

Message par Cole Armin » 18 oct. 2007, 18:01

Elle vient de nous quitter :(
Dans ses films d'aventure on retiendra deux films très populaires avec Stewart Granger : Les Mines du Roi Salomon & Le Prisonnier de Zenda.



Décès de l'actrice britannique Deborah Kerr à l'âge de 86 ans

LONDRES (AFP) — L'actrice britannique Deborah Kerr, héroïne du film "Tant qu'il y aura des hommes", est décédée mardi dans le Suffolk à l'âge de 86 ans, a annoncé jeudi son agent.

Deborah Jane Kerr Trimmer, qui fut l'une des plus grandes actrices d'Hollywood dans les années 1950, souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson.

L'actrice, qui vivait en Suisse, était retournée en Angleterre pour se rapprocher de sa famille lorsque sa maladie avait empiré.

Elle avait été sélectionnée pour l'Oscar de meilleur actrice à six reprises, notamment pour ses deux rôles les plus célèbres, "Tant qu'il y aura des hommes" avec Burt Lancaster (1953) et "Le roi et moi" avec Yul Brynner (1956).

Avatar du membre
Scaramouche
Modérateur
Messages : 581
Enregistré le : 21 janv. 2005, 11:17

Message par Scaramouche » 18 oct. 2007, 18:22

Actrice britannique née en 1921- 2007

Ses débuts à l'écran remontent à 1940 dans le film Major Barbara (Gabriel Pascal et Harold French).
Elle s'affirma très vite comme une actrice de cinéma séduisante, sensible et intelligente. Elle obtint un gros succès aux Etats-Unis avec des films comme, entre autres, 1950, Les Mines du roi Salomon (King Solomon'S Mines, A. Morton et C. Bennett); 1951 Quo Vadis ? (M. Le Roy); 1952, Le Prisonnier de Zenda (The Prisonner of Zenda, R.Thorpe); 1953, Tant qu'il y aura des hommes (From Here to Eternity, F. Zinnemann) très beau rôle de femme sensuelle (Ah! l'étreinte sur la plage bercée par le roulement des vagues, très suggestif pour l'époque, avec son partenaire Burt Lancaster, qu'elle retrouvera dans le film Les Parachustites arrivent de J. Frankenheimer (1969).

Elle croisa par 3 fois le réalisateur John Huston qui lui donna un de ses plus beaux rôles en 57 pour Dieu seul le sait (Heaven Knows, Mr Allison); 1964 La Nuit de l'iguane (The Night of the Iguana) et enfin dans la parodie des James Bond (Casino Royale, 1967) où elle fait preuve de beaucoup d'humour en nymphomane.

Son interprétation de gouvernante dans le film de Jack Clayton "Les Innocents"est pour moi un de ses meilleurs films de sa riche carrière.

Ci-après quelques photos pour illustrer ce portrait .

Image Image


Image
ImageImage

chip2
Messages : 77
Enregistré le : 23 mai 2007, 17:58

Message par chip2 » 18 oct. 2007, 23:03

Deborah Kerr avait de la classe , du talent elle était aussi la partenaire préférée de Robert Mitchum. Mitchum n'avait accepté le rôle de Paddy Carmody dans "horizons sans frontières" que pour une seule raison:
Deborah Kerr et n'ayant aucune objection à figurer second au générique.
Ils firent 3 films ensemble et un téléfilm.
Kerr a écrit la préface du livre de Alvin H. Marill:
ROBERT MITCHUM on the screen.

chip2
Messages : 77
Enregistré le : 23 mai 2007, 17:58

Message par chip2 » 19 oct. 2007, 16:12

Image

Deborah Kerr courtisée par Mark Stevens, Robert Walker et Peter Lawford dans le film : Please, believe me (1950) de Norman Taurog

larbi2
Messages : 31
Enregistré le : 30 sept. 2008, 23:23
Localisation : Aix-en-Provence

Deborah KERR

Message par larbi2 » 14 oct. 2008, 00:02

J'arrive un peu tard sur ce sujet, mais je voudrais signaler un des films les plus émouvants de cette splendide actrice: "Elle et lui" (An Affair to Remember) de Leo McCarey avec Cary GRANT.
A voir absolument.
Je l'ai également beaucoup aimée dans "Bonjour Tristesse", d'Otto Preminger avec David Niven.

Répondre