Blade Runner - Ridley Scott - 1982

Liste des films critiqués
Avatar du membre
John Mallory2
Messages : 91
Enregistré le : 19 mars 2006, 17:06
Localisation : Lausanne (CH)

Blade Runner - Ridley Scott - 1982

Message par John Mallory2 » 18 sept. 2008, 18:41

Blade Runner de Ridley Scott (1982)


Image


Los Angeles, 2019. Rick Deckard (Harisson Ford) est chargé par la police de localiser et d'éliminer des réplicants, des robots humanoïdes hautement intelligents provenant de colonies spatiales et considérés comme illégals sur Terre.

Magnifique film de science-fiction aux décors magistraux et à l'ambiance très sombre, Blade Runner est un pur film de S-F tourné comme un polar des années 40. Harisson Ford est donc un Blade Runner, sorte de mélange entre le détective privé et le chasseur de prime. Son job : traquer des robots dont le crime est de vouloir paraître humain. Le ton du film est donc très proche de l'ambiance des Films Noirs, avec de nombreuses scènes tournées dans la pénombre ou sous la pluie. L'enquête conduit le protagoniste dans les bas-fonds d'un Los Angeles futuriste, remplis d'écrans publicitaires géants recouvrants les façades d' immeubles et de voitures volantes. L'atmosphère y est néanmoins très obscure, la ville semblant baigner dans une ambiance nocturne permanente.

Vous l'aurez donc compris, ce film tire sa force de son ambiance plutôt que par des scènes d'actions spectaculaires. Devenu une grande star grâce à ses rôles de Han Solo et d'Indiana Jones, Harisson Ford casse ici son image d'homme d'action pour incarner un détective désabusé qui finit par douter de tout. Sa rencontre avec la troublante Rachel (Sean Young), une androïde aux airs de femme fatale, marquera donc une étape importante dans sa carrière et sera la point de départ d'une romance totalement hors-norme. Dans une société où finalement les robots paraissent plus humains que les véritables humains, les apparences ne sont plus que tromperies. Bienvenue donc dans l'univers tourmenté du romancier Philip K. Dick, qui se voit enfin porté sur les devants de la scène en cette année 1982 (mais qui sera aussi celle de sa mort), grâce à cette superbe adaptation.
Image

Avatar du membre
Personne
Messages : 8359
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 20 sept. 2008, 15:40

Chef d'oeuvre hypnotisant en ce qui me concerne. :D

Juste quelques points sur la vision du futur de Ridley Scott. Deckard passe encore un coup de fil d'une une cabine téléphonique dans un bar. :shock: Ca peut faire sourire à notre époque.
Aussi et ceci tout comme dans le 2001 odysée de l'espace de Stanley Kubrick, la compagnie aérienne du futur est la Pan-Am, une grosse compagnie Américaine qui fit faillite en 1991. Pas facile de voir l'avenir au cinéma.

Le Blu-ray est somptueux.

Avatar du membre
cyberpunk2
Messages : 119
Enregistré le : 19 oct. 2006, 13:47

Message par cyberpunk2 » 20 sept. 2008, 16:37

un chef d'oeuvre de la sf

une scène superbe et poétique


http://fr.youtube.com/watch?v=ZTzA_xesr ... re=related

Avatar du membre
AJAX
Messages : 125
Enregistré le : 27 janv. 2008, 13:29
Localisation : In illo tempore
Contact :

Message par AJAX » 21 sept. 2008, 12:12

"Juste quelques points sur la vision du futur de Ridley Scott."

écrit Personne.

Ben oui, je m'amuse toujours en songeant à Conan Doyle dans Le Gouffre Maracot, écrit dans les années '20, sauf erreur. Pour lui, la maîtrise de l'atome va tout résoudre. Vous voulez 200 g de steak tartare ? Vous modifiez le poids atomique de n'importe quoi et pous obtenez une viande bien juteuse. Depuis Hiroshima, et Tchernobyl, nous savons à quoi nous en tenir, de ces panacées.

A noter que Jules Verne a été prophète avec son capitaine Nemo, qui était de nationalité indienne, comme on l'apprend dans L'île mystérieuse. Je m'en ouvrais encore, il y a une dizaine d'années, auprès de Jacques Van Herp... Pour moi, l'Inde, c'était le Tiers-Monde qui n'avait aucune leçon à nous donner sur le plan de la technologie. Eh bien, il y a maintenant un Monsieur Mittal-sahib qui vient racheter nos usines... Mais que fait Errol Flynn et ses lanciers du Bengale ???
"A Rome, vis comme les Romains"

http://www.peplums.info/

Hutch

Message par Hutch » 29 oct. 2008, 18:29

BLADE RUNNER est un classique de la science-fiction. Tout (le casting, les décors, la photographie, la musique hypnotisante de Vangelis) contribue à faire de ce film une œuvre à la fois métaphysique (qui est l'homme? qui est la machine?), pessimiste (les bas fonds urbains, le destin inéluctable des Réplicants, le final sans espoir,...) et également très intimiste (via le personnage de Deckard et de chaque réplicant).
En bref, on a là un incontournable auquel la récente édition DVD (le Final Cut, véritable montage approuvé par Ridley Scott) rend pleinement justice grâce à une restauration visuelle et sonore somptueuse. A ne pas rater donc!

Avatar du membre
AJAX
Messages : 125
Enregistré le : 27 janv. 2008, 13:29
Localisation : In illo tempore
Contact :

Message par AJAX » 29 oct. 2008, 19:57

Finalement, je crois bien que je vais me l'inscrire sur la liste de mes futures acquisitions DVD.

Je viens du reste d'apprendre que ce film, vu au moment de sa sortie en salle, était tiré d'un bouquin de Philip K. Dick, "Do Androids Dream of Electric Sheep?" Voilà l'occasion d'améliorer ma culture SF, laquelle n'a jamais été une priorité chez moi... en dépit du sujet que je suis en train de préparer pour mon site : PEPLUM, SCIENCE FICTION, SCIENCE FANTASY etc. (courrier juillet-septembre 2008).

AJAX
Triérarque
"A Rome, vis comme les Romains"

http://www.peplums.info/

Répondre