Constantin le Grand - Costantino il grande - 1962 - Lionello De Felice

Liste des films critiqués
Avatar du membre
Personne
Messages : 8365
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Constantin le Grand - Costantino il grande - 1962 - Lionello

Message par Personne » 18 juil. 2009, 19:07

Image

Cornel Wilde ... Constantine
Belinda Lee ... Fausta
Massimo Serato ... Maxentius
Christine Kaufmann ... Livia
Fausto Tozzi ... Hadrian
Tino Carraro ... Emperor Maximianus
Carlo Ninchi ... Constantius Chlorus
Vittorio Sanipoli ... Apuleius
Elisa Cegani ... Elena

Résumé trouvé sur ce site:
http://www.disquesoffice.ch/fr/dvd/cine ... 44051.html

Afin de devenir le nouvel empereur de Rome, Constantin lève des armées contre ceux qui lui disputent le pouvoir suprême. Noble, courageux au point de se jeter dans l'arène pour protéger un enfant des griffes de fauves affamés, Constantin connait la révélation de son destin hors du commun lorsqu'un crucifix lui apparait dans une féroce bataille livrée à un rival. Désormais soldat de Dieu, il se convertit au christianisme, religion qu'il impose à tout un empire dont les Césars en persécutaient hier les disciples.

Après avoir vu le nom de Cornel Wilde au générique, je n'ai pas hésité une seconde à me procurer ce péplum. Bien m'en à pris, c'est du bon, voir du très très bon péplum. Tournage en Croatie avec de nombreux figurants, des décors intérieurs de bonne facture, de très bons acteurs, Cornel Wilde en premier bien torturé par sa destiné, mais aussi un Fausto Tozzi impérial en Hadrien. Le film ne serait rien sans le méchant de service en la personne de Maxentius qui se complait dans l'extermination des chrétiens, personnifié par le très bon Massimo Serato.

Au menu(désolé :oops: ), des chrétiens livrés aux lions, traitrises, amours compliqués, de belles batailles, pour ce film qui nous raconte une histoire avec un grand H!

A voir absolument pour les amateurs et les autres aussi.

Copie du dvd très belle. Attention, je n'ai vu ce film que sur une petite télé, et j'ai trouvé ça vraiment superbe. J'imagine donc que sur un écran plat le résultat doit être très correct. Version Française seulement, le film semble complet mais la carte ainsi que les explications géopolitiques du début semblent trop modernes pour être d'époque!

Avatar du membre
Personne
Messages : 8365
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 18 juil. 2009, 19:11

Image

Image

Image

Avatar du membre
Personne
Messages : 8365
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 18 juil. 2009, 19:16

Pour en savoir un peu plus sur Constantin:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Constantin ... ur_romain)

Avatar du membre
AJAX
Messages : 125
Enregistré le : 27 janv. 2008, 13:29
Localisation : In illo tempore
Contact :

Message par AJAX » 20 juil. 2009, 12:23

Hem... sorry mais Hadrien/Fausto Tozzi n'est pas ici le célèbre empereur, icone gay de Marguerite Yourcenar, mais le centurion copain de Constantin.

L'histoire se passe sous la Tétrarchie, ce qui veut dire qu'il y a simultanément quatre empereurs (2 Augustes et 2 Césars) plus quelques usurpateurs en Afrique ou en Orient. Constantin étant le fils du César Constance Chlore, voulait être César d'Occident à la place de son papa décédé, ce qui ne plaisait pas du tout à l'Auguste d'Occident, Maximien.

Pour simplifier une histoire politiquement très embrouillée, le film nous présente une sorte de ménage à quatre, réunissant à Rome Tino CARRARO (Empereur Maximien Hercule) - Nando GAZZOLO (Licinius, préfet du prétoire, plus tard empereur) - Annibale NINCHI (empereur Galère) et Carlo TAMBERLANI (empereur retraité Dioclétien, qui normalement cultivait ses poireaux à Split, Dalmatie), sans oublier le fiston à Maximien, Maxence, l'excellent Massimo SERATO.
Alors dis-moi, le quel t'a paru le plus impérial de la bande ? Moi, je vote pour Serato !

Pour en savoir plus : http://www.peplums.info/pep00front95y.htm#14

AJAX
Triéraque
PS : j'ai l'impression que mon post dans la rubrique des LIVRES est passé inaperçu ! Je me permets de vous rappeler cet ouvrage d'Hervé Dumont, dont j'ai vu le manuscrit, et qui se présente comme un bouquin de référence incontournable pour les amateurs de péplums.
"A Rome, vis comme les Romains"

http://www.peplums.info/

Avatar du membre
Personne
Messages : 8365
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 20 juil. 2009, 18:51

Adorant Cornel Wilde, c'est lui que j'ai effectivement le plus trouvé 'impérial' dans le sens perfection! Viens Serato bien évidemment, son rôle est en or pour un acteur. Jouer un salop manipulateur, appréciant de voir des spectacles barbares... ça ne doit pas se refuser comme ça.
J'avais bien noté que Tozzi/Hadrien n'avait rien à voir avec l'empereur du même nom, mais son rôle est assez étoffé avec love story à la clé et sacrifice de sa fonction etc... Presque autant de présence à l'écran que Wilde et même plus que Serato!

Ajax, je voulais te demander dans ta hiérarchie des péplum, à quel niveau se situe ce Constantin? :D

Avatar du membre
AJAX
Messages : 125
Enregistré le : 27 janv. 2008, 13:29
Localisation : In illo tempore
Contact :

Message par AJAX » 20 juil. 2009, 19:39

Oh, moi je ne classe pas : je stocke !!!

A l'orée des '60 CONSTANTIN LE GRAND fut avec LA GUERRE DE TROIE (avec Steve Reeves) et HANNIBAL (avec V. Mature) un des trois tout grand péplum italien. Je parle en termes de moyens. Il y avait du fric, des figurants... Des plans à grande figuration de ces trois films vont se retrouver dans tous les films fauchés qui viendront après.

Cela dit, le film ne m'excite pas plus que cela, peut-être parce que l'histoire est très simplifiée, peut-être aussi parce que le personnage historique que fut Constantin m'est profondément antipathique. Je n'aime ni sa légende, ni son rôle réel de premier empereur "chrétien". D'abord, chrétien il ne le fut jamais, mais en bon païen il était ouvert aux débats, quoiqu'il penchait pour l'arianisme contre le catholicisme-orthodoxe. Non, en fait ce qui me choque surtout c'est qu'un personnage de sa sature politique soit présenté comme un vulgaire centurion bagarreur... Mais c'est plus glamour ainsi, je suppose.
Si je puis me permettre une comparaison, je citerais le général Bigeard, invité à la TV pour commenter les CENTURIONS de Mark Robson. "Anthony Quinn, qui me représente colonel, joue les voltigeurs de pointe, son pistolet-mitrailleur au poing. Moi, j'étais dans mon PC, entouré de mes postes de radio, et donnant des ordres à mes sections..." Quand on est le fils et légat du César d'Occident, on ne traîne pas les rues avec un seul centurion comme escorte, mais minimum une cohorte!

Cela dit, j'aime beaucoup Cornel Wilde, surtout dans LA PROIE NUE. Et j'aimerais beaucoup revoir un jour son LANCELOT CHEVALIER DE LA REINE.
Enfin, pour en revenir à ce butor de Constantin, je lui préfère - et de loin -son petit-neveu Julien, dit "L'Apostat", qui tenta de restaurer le paganisme.

AJAX
Triérarque
"A Rome, vis comme les Romains"

http://www.peplums.info/

Avatar du membre
Personne
Messages : 8365
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 21 juil. 2009, 10:56

Merci pour ces précisions! :D

pass
Messages : 682
Enregistré le : 20 déc. 2014, 18:17

Re: Constantin le Grand - Costantino il grande - 1962 - Lionello De Felice

Message par pass » 28 déc. 2014, 18:07

Première représentation à Paris le 2 Juin 1961 à " La Rotonde " , au " Moulin-Rouge " , au " Normandie " et au " Rex " en VF et VO .

Année de réalisation : 1960 et non pas 1962 comme l'en-tête .

Répondre