Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
trinita
Messages : 2091
Enregistré le : 22 mai 2007, 16:42

Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Message par trinita » 23 janv. 2010, 22:15

Image

Avec : Frank WILCOX, Faye EMERSON, Roland DREW, Julie BISHOP....

Synopsis piqué chez Bach Films : Une actrice, Dorothy Burton, se trouve mêlée à un gang de criminels qui commet un hold-up. Elle est condamnée pour ce crime et, avant d’être envoyée en prison, elle parvient à cacher le butin. Dorothy entend s’en servir pour obtenir sa libération, mais ses anciens partenaires ne l’entendent pas de cette oreille…

Avis : C'est un remake de LADIES THEY TALK ABOUT (1933) avec Barbara Stanwyck et c'est comme j'aime souvent à le dire de l'ultra efficace. Le film dur 62 minutes et il n'y a pas un seul temps mort. L'histoire est ma foi assez originale et bien mené par un cast de très bonne facture (connais pas du tout les acteurs) et une mise en scène dynamique. Seul le passage en prison m'a fait sourire car ça ressemblait plus à un camp de vacances entre filles qu'a une prison.
Mise à part ça, c'est du polar efficace comme je 'ais aime. ::)

Quant au bonus du dvd Bach Films présenté par Stephane Bourguoin, c'est très instructif et on apprend que Florey est français et que c'était un excellent critique et qu'il était l'auteur d'une douzaine d'ouvrages et que malheureusement la plupart de ces polars sont introuvables en dvd. Et en entendant parler Bourguoin, ils doivent valoir le coup d'oeil.

Bref, c'est un film à voir car c'est quand même une femme qui à le premier rôle (chose rare je pense à l'époque) et c'est dynamique à souhait.

Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3556
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Re: Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Message par Cole Armin » 08 nov. 2010, 20:47

Dans les années 1930, les films de gangster étaient la spécialité des studios Warner avec de gros succès tels que L'ennemi public ou Le Petit César. Chaque année le studio sortait des dizaines de films mettant en scène les stars du studio : Cagney, Robinson, Raft, Bogart, ...

Au début des années 1940, Cagney quitte le studio et le genre commence à s'essoufler alors que le film noir prend le relais. Lady Gangster 1942 présente une origninalité que laisse deviner son titre. Le héros n'est pas un homme mais une femme ici. Dans la grande tradition du film de gangster, nous retrouvons une scène de vol et des scènes de prison.
Faye Emerson est convaincante. Le réalisateur Robert Florey la dirigera à nouveau en 1945 dans Danger Signal.
Le style Warner est bien présent avec un rythme effréné (le film durant à peine 60 minutes). Une série B (remake de Ladies They Talk About 1933 avec Barbara Stanwyck) bien dirigée.

Avatar du membre
chip
Messages : 600
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Message par chip » 11 nov. 2017, 08:49

Comme l'écrit Trinita, la prison semble beaucoup plus "douce" que dans d'autres films WB et la bagarre entre les gangsters et Frank Wilcox est grotesque et mal filmée. Un critique de l'époque jugea cette série B, le plus mauvais film de l'année 1942, mais il doit avoir pire. Faye Emerson, actrice au front immense, ne manque pas de charme. Copie passable mais regardable, il y a eu plus mauvais chez Bach films.
Image

Stark
Messages : 83
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Message par Stark » 12 nov. 2017, 08:48

Comme beaucoup de films B de Robert Florey, "Lady Gangster" est sympathique mais sans plus (dans la lignée de "Roger Touhy, Gangster"). De Florey, je conseille "Double Assassinat Dans La Rue Morgue", "Le Passé Se Venge" ("The Crooked Way" avec John Payne, photo de John Alton, film noir disponible chez Sidonis) et surtout, deux Peter Lorre fabuleux qui mériteraient un coffret Peter Lorre - Robert Florey qui cartonnerait : "The Face Behind The Mask" et "The Beast With Five Fingers". Florey sombre dans les années 50 dans la télévision, filmant des centaines d'épisodes. Il a également écrit d'excellents ouvrages sur le cinéma.

Stark
Messages : 83
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Message par Stark » 12 nov. 2017, 09:00

Autre réalisateur hollywoodien d'origine française, George Archainbaud, ses réalisations sont souvent très bien rythmées.

Avatar du membre
chip
Messages : 600
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Message par chip » 12 nov. 2017, 13:09

" La bête aux 5 doigts", c'est pour moi, un vague souvenir, vu sur le petit écran au début des années 60, Bourgoin dans ses bonus ne l'apprécie guère, mais ses avis , si je m'en réfère à son bouquin sur la série B, ne coïncident pas souvent avec les miens. Archainbaud ? j'aimerais bien voir " the kansan " avec Richard Dix.

kiemavel1
Messages : 219
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Message par kiemavel1 » 12 nov. 2017, 16:34

Archainbaud, c'est l'un des assez nombreux metteurs en scène qui se sont installés aux USA avant ou pendant la 1ère guerre mondiale, lorsque le cinéma français était considéré comme le premier au monde. Les compagnies françaises ont voulu ouvrir des antennes aux USA et ont envoyé leurs metteurs en scène : Maurice Tourneur, Louis Gasnier, George Fitzmaurice ... C'est ce dernier qui amena à Hollywood un autre cinéaste très oublié mais qui ne passait pas inaperçu par son nom : Harry d'abbadie d'Arrast. Blessé au cours des combats de la 1ère guerre, c'est durant sa convalescence qu'il rencontra Fitzmaurice et c'est ce dernier qui lui demanda de l'accompagner à Hollywood. Ses films, en dehors de Topaze, sont difficiles à voir mais c'était - avec Tourneur- un des cinéastes français dont les films avaient reçu les meilleures critiques à l'époque.

Sur le sujet, deux bouquins indispensables :

- Trans Europe Hollywood, les européens du cinéma américain de Dominique Lebrun (Bordas)
- Frenchies Goes to Hollywood de Alain Servel (Veyrier)


En ce qui concerne Florey, pas trop fan non plus de La bête aux cinq doigts (mais je ne l'ai vu qu'en VF). En revanche, The Face Behind the Mask est un quasi chef doeuvre avec un immense Peter Lorre. Parmi ses meilleurs films : Ex-Lady, bon pre-code que Brion va bientôt passer au CDM. The Life and Death of 9413, a Hollywood Extra (muet). Mais ses films noirs valent la peine, surtout Le passé se venge ... Danger Signal est intéressant aussi. Moins Légion étrangère, curieux mélange de 'film noir' se déplaçant ensuite dans un contexte militaire (comme son titre l'indique). Casting top : Dick Powell, Stephen McNally, Vincent Price mais médiocre scénario. Johnny One-Eye (1950), avec Pat O'Brien et Wayne Morris est carrément médiocre. On a pu aussi voir sur une chaine française un film avec John Garfield, acteur que je vénère : Dangerously They Live.

Avatar du membre
chip
Messages : 600
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Lady Gangster - Robert Florey - 1942

Message par chip » 13 nov. 2017, 10:10

Je possède " PARIS- HOLLYWOOD, les français dans le cinéma américain " de Dominique Lebrun , éditions Hazan,1987. Splendide livre, relié, 334 pages, acheté en parfait état dans une brocante pour 2 euros, je ne sais pas pourquoi, mais le type voulait s'en débarrasser à tout prix il ne voulait plus le voir sur son étal, une aubaine pour moi... je pense que " Trans europe Hollywood, les européens du cinéma américains ", du même auteur, est une réédition, à moins que ce soit le contraire.

Répondre