Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the run - Norman Foster - 1950

Liste des films critiqués
Répondre
Yza
Messages : 233
Enregistré le : 02 juin 2011, 08:53
Localisation : Enfer

Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the run - Norman Foster - 1950

Message par Yza » 21 nov. 2012, 16:03

Petit chef d'oeuvre, tout simplement...

La recherche d'une femme dans une ville pour retrouver son mari...pas très chéri!

Témoin d'un crime, en promenant son chien, disparu après avoir été pris pour cible par le tueur, la police tente de retrouver le mari avec la complicité de sa femme, et accessoirement avec l'aide d'un journaliste promettant la une dans son canard...et un gain d'argent!

Simple comme histoire, sauf que les coups tordus pleuvent, avec quelques personnages pas toujours bien dans leurs peaux et des motivations bien affirmées...

Ann Sheridan en dame glaciale, puis émouvante, un poulet bien sympa...et un journaliste à la hauteur! :mrgreen:

L'historique du film est comprise dans le livre, dont l'auteur, Eddie Miller, nous raconte son sauvetage, ainsi que l'interview croisé de Noël Simsolo et Bertrand Tavernier...ne peut que décider l'amateur à acheter cette édition pourtant couteuse! ::)

DVD Z2, VO et STF

pass
Messages : 679
Enregistré le : 20 déc. 2014, 18:17

Re: Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the run - Norman Foster - 1950

Message par pass » 08 janv. 2015, 14:13

Présentation corporative à Paris le 30 Avril 1951 à " Le Paris " en VF et VO .

Stark
Messages : 84
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the run - Norman Foster - 1950

Message par Stark » 13 févr. 2017, 02:34

Ce qui m'a le plus époustouflé dans Woman On The Run, c'est la parfaite interaction entre le sujet et les très nombreux décors extérieurs de Los Angeles, Santa Monica mais surtout San Francisco. Le directeur de la photographie Hal Mohr a effectué un travail somptueux où chaque cadrage inventif semble être le meilleur point de vue possible pour capter chaque scène. C'est une pure leçon de maestria. Beaucoup de films noirs bénéficient de cette virtuosité du cadrage et de l'éclairage de grands maîtres : Nicholas Musuraca, John Alton, Burnett Guffey, Joseph LaShelle, Harry J. Wild, et tant d'autres ...
Hal Mohr récidive dix ans plus tard avec Underworld USA de Samuel Fuller.

kiemavel1
Messages : 227
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the run - Norman Foster - 1950

Message par kiemavel1 » 13 févr. 2017, 20:50

San Francisco la nuit. Un homme promène son chien. Une voiture, avec à son bord 2 hommes se gare à proximité de lui. Dans le véhicule, un homme agé tente d'en faire chanter un autre dont on ne voit pas le visage. Il exige une forte somme d'argent pour prix de son silence car le passager mystérieux a exécuté un témoin gênant qui devait témoigner prochainement dans un procès criminel. Le vieil homme est abattu. Il est jeté hors de la voiture par le tueur qui, penché au dehors, l'abat d'une seconde balle.

Le chien du promeneur se met à aboyer alors le tueur commence à tirer sur ce témoin qui pourrait avoir vu son visage. Il croit l'abattre et repart. La police arrive alors sur les lieux et interroge le témoin qui reste énigmatique mais décline tout de même son identité. On part chercher sa femme afin de les conduire tout deux au commissariat mais avant l'arrivée de celle ci, l'homme ayant pris peur et pressentant l'impuissance de la police à pouvoir assurer sa protection, prend la fuite. Sa femme arrive mais au lieu de la laisser désemparée, la fuite de son mari la laisse totalement indifférente. La police l'interroge sur les refuges possibles du témoin du crime mais l'épouse semble ne rien savoir de son mari, ni les lieux qu'il fréquente, ni ses amis. Ils vivent en effet sous le même toit mais en étranger et elle semble même éprouver pour lui le plus profond mépris. Rapidement, on apprend
que le mari est gravement malade du coeur et que son état nécessite un traitement médical régulier. Presque malgré elle, la femme part alors à la recherche de son mari avec le médicament qui peut le sauver.

Elle aussi refuse de collaborer avec la police, mais celle ci la suit en permanence, tout comme un journaliste qui veut obtenir le scoop de la part du témoin du meurtre pour son journal. Il finit par se faire accepter et tout deux collaborent dans leur recherche. Le tueur rode aussi sans doute...


Fin du premier 1/4 d'heure...

La dessus, on se dit c'est du classique. On peut penser à DOA, Edmond (O'Brien) qui cherche son antidote. Une enquête policière, des filatures, etc... Et bien pas du tout car tout est dédramatisé et un humour discret baigne même le film. Seule la mise en scène joue sur une certaine angoisse. San Francisco est admirablement filmée. On a même droit, influence de Welles oblige, a ces fameux cadrages obliques sur les buildings.

Mais pour le reste, si Norman Foster, s'intéresse tout de même à son suspense, il s'attache surtout à dépeindre ce personnage de femme qui au cours de ses recherches apprend à connaitre son mari...et progressivement à en retomber amoureuse...et même plus que ça, car elle ne l'avait jamais aimé jusque là. C'est là l'intérêt principal de ce film étrange et attachant. C'est (très) bien joué par Ann Sheridan... et secondairement par ses complices. Le rôle du mari est également interessant. C'est un artiste un peu raté ou plutôt qui manque d'ambition. Et d'ailleurs, le dessin, la peinture et la sculpture sont presque des personnages du film...

Un mot également sur le long final dans une fête foraine qui est très réussi. On se retrouve sur une montagne russe. On pense à Fuller (Maison de Bambou), à Hitchcock (L'inconnu du Nord-Express), à Minnelli (Some came running)

Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3559
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Re: Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the run - Norman Foster - 1950

Message par Cole Armin » 19 févr. 2017, 08:44

Image
Image
Image

Des photos des lieux de tournage aujourd'hui :
http://reelsf.com/reelsf/woman-on-the-r ... or-frank-3

Répondre