The Tattooed Stranger - 1950 - Edward Montagne

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3709
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

The Tattooed Stranger - 1950 - Edward Montagne

Message par Cole Armin » 17 févr. 2014, 21:26

Réalisé par Edward Montagne
Avec John Miles, Patricia Barry, Walter Kinsella, Frank Tweddell

Petit film noir RKO sympathique.
Le scénario, classique sur son intrigue, comporte toutefois plusieurs originalités dont la mise en lumière du rôle de la science pour élucider les crimes.
La même année paraissait, à la MGM, Le mystère de la plage perdue avec la même philosophie.
La photographie est soignée avec des extérieurs prenants et assez rares pour l'époque, surtout pour ce type de budget.

Au-delà de ces deux qualités, le jeu des acteurs, peu connus (à l'exception de Jack Lord pour son 3e film dans une très brève apparition), n'est pas exceptionnel.
Le réalisateur Edward Montagne signait l'un de ses quelques films et fut plutôt occupé sur des séries TV.

Image
Image

kiemavel1
Messages : 456
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: The Tattooed Stranger - 1950 - Edward Montagne

Message par kiemavel1 » 23 août 2019, 11:58

Alors qu'il promène son chien dans Central Park, un homme découvre le cadavre d'une femme tuée par balle abandonné dans une voiture. L'inconnue ne porte aucun élément d'identification en dehors d'un tatouage au poignet. Le chevronné inspecteur chargé de l'enquête se voit imposer un jeune collègue tout droit sorti du laboratoire scientifique de la police pour la première fois affecté à une enquête de terrain. Les différents indices recueillis et le soutien d'une jeune chercheuse en botanique font progresser l'enquête ...
Image
The Tattooed Stranger est un petit et court (64 min) policier « procédural » présentant, en partie sous une forme pseudo documentaire, les méthodes policières de l'époque. La victime, dépourvue de papiers d'identité et ayant été défigurée par une décharge de carabine tirée à bout portant, les enquêteurs vont ratisser les lieux de la découverte du corps pour recueillir tous les indices possibles et une partie de l'action va consister à nous montrer l'exploitation de ces éléments matériels. Du coup, ce petit policier pourrait se résumer à une sorte d’ancêtre des séries tv, du type Les experts
Image
...S'il n'y avait tous ces extérieurs montrant un New-York populaire probablement en grande partie disparu. La recherche de l'identité de la victime et de son assassin entraîne les enquêteurs dans Manhattan, le Bronx et Brooklyn ; et plutôt dans leurs bas-fonds : dans des immeubles vétustes, des terrains vagues, les sous sols d'une morgue, chez des tatoueurs de la zone, dans un cimetière et une fabrique de pierres tombales attenante, des bars et des restaurants où la police n'est pas particulièrement la bienvenue, tout un environnement urbain que l'on a parfois vu mieux exploité par la mise en scène (par Dassin, par Kazan, etc …) mais qui fait aussi le prix de ce petit film.
Image
Autre attrait, le duo de flics dont la rivalité complice est plutôt amusante. Frank Tobin (John Miles) est un jeune détective qui a étudié à l'université et qui était jusque là affecté au service de la police scientifique de N-Y. Quand il est imposé pour épauler le Lieutenant Corrigan (Walter Kinsella), un vieux briscard du département des homicides, celui ci râle qu'on lui impose un jeunot qui plus est provenant des bureaux et du labo et il le surnomme «Louis Pasteur» :mrgreen: . Du coup, pour montrer sa compétence, l'un tente d'imposer ses méthodes scientifiques quand l'autre ironise à son sujet comptant sur l'enquête classique de terrain mais le vétéran est probablement secrètement intimidé par la recrue plus savante qu'il le l'est puisqu'il ne cesse d'ironiser sur lui.
Image
Tobin gagne finalement le respect de Corrigan quand il lui sauve la vie à la morgue après que Corrigan ait surpris un homme armé d'un couteau près du cadavre à peine autopsié de l'inconnue. Les deux policiers le prennent alors en chasse dans les sous sols de l'établissement et c'est Tobin qui finit par l'abattre alors que l'inconnu allait poignarder son collègue. Corrigan reconnaît alors l'agresseur connu pour être un déséquilibré et il en conclu que l'homme avait du être engagé par le tueur pour découper le tatouage de la morte pour empêcher encore un peu plus son identification ! Car dans notre histoire, le tueur est en réalité encore plus chasseur que chassé et il est omniprésent dans le sillage des enquêteurs …
Image
Autre attrait, l'arrivée dans l'enquête d'un élément féminin en la personne d'une chercheuse en botanique du muséum d’histoire naturelle contactée pour identifier l'origine d'une touffe d'herbe étrangère au parc. Elle se joint à l'enquête et évidemment une idylle avec le plus jeune des 2 inspecteurs se noue sous le regard bienveillant et ironique - toujours – de l’aîné. Enfin, je signale aussi quelques bonnes « lignes », notamment celle ci énoncée par Johnny Marseille, un tatoueur qui se fait appeler le «  Electric Rembrandt » :wink:
Quand les inspecteurs lui montrent une photo de la morte et son tatouage, il dit :
She appears dead. Always makes me feel sad to see a tattooed corpse. You know, no artist like to think about his work being buried. (Elle est apparemment morte. Ça me rend toujours triste de voir un cadavre tatoué. Vous savez, aucun artiste n'aime penser que son travail va être enterré)
Image
Edward Montagne a d'abord été dans les années 30 et 40 assistant sur une vingtaine de films avant de conjointement se lancer dans la réalisation et de produire, essentiellement pour la télévision. Il débuta dans le documentaire avant de signer 3 films pour le cinéma dont 2 films noirs. Le second est plus délirant dans son scénario … et au moins aussi intéressant : Man With My Face (1951)

Dans The Tattooed Stranger, Montagne réussit à casser ce que pouvait avoir de conventionnel son sujet et rend très plaisante à suivre cette enquête policière malgré les moyens réduits et le casting d'inconnus. A voir. Vu (à peu près) en vost

Image
Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
chip
Messages : 829
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: The Tattooed Stranger - 1950 - Edward Montagne

Message par chip » 23 août 2019, 16:07

3 étoiles dans FILM NOIR GUIDE de Michael F. Keaney.
"...In addition to some great locations shots of Manhattan and the Bronx, this noir is perfect if you like your crime movies seedy, speedy and short...."

kiemavel1
Messages : 456
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: The Tattooed Stranger - 1950 - Edward Montagne

Message par kiemavel1 » 23 août 2019, 20:43

chip a écrit :
23 août 2019, 16:07
3 étoiles dans FILM NOIR GUIDE de Michael F. Keaney.
"...In addition to some great locations shots of Manhattan and the Bronx, this noir is perfect if you like your crime movies seedy, speedy and short...."
OK avec ça. Par contre, il met donc ce film là au niveau des 2 Mark Stevens. Non. 3 étoiles, puisqu'il cote de 1 à 5, ok il les vaut bien mais dans ce cas il sous cote TimeTable et Cry Vengeance. Sur le tard (au bout du xcentième noir présenté - je ne sais même pas combien - il serait temps :wink: ), il va falloir que moi aussi je mette des notes mais de 1 à 5, ça ne permet pas vraiment de créer de vrais différences de valeur. Une note sur 10, voire sur 100 me parait plus parlante.

Répondre