Rue rouge (Scarlet street) - Fritz Lang- 1945

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
Sentenza
Messages : 61
Enregistré le : 17 sept. 2005, 12:32
Localisation : dans une ruelle sombre
Contact :

Rue rouge (Scarlet street) - Fritz Lang- 1945

Message par Sentenza » 24 sept. 2005, 18:21

réalisé par Fritz Lang

avec Edward G.Robinson, Joan Benett, Dan Duryea



Synopsis : Manipulé et trompé par son amante, le peintre Chritopher Cross assassine celle ci après avoir découvert qu'elle avait un amant.



Ce film est plutôt bon, l'intrigue bien ficellée, ce pauvre homme manipulé par les deux jeunes escrocs, une réflexion sur l'imposture et la culpabilité servie par de bons acteurs



estéthiquement il est pas mal du tout mais vraiment gaché par l'édition que j'ai : Le Figaro "10 grands classiques du cinéma américain" en pochettes cartonnées (déjà ça abime un peu le cd en le sortant surement) et l'image est toute floue



le film : 7/10

lédition dvd le figaro: 2/10



http://www.doctormacro.com/Images/Benne ... et)_01.jpg

Avatar du membre
Sentenza
Messages : 61
Enregistré le : 17 sept. 2005, 12:32
Localisation : dans une ruelle sombre
Contact :

Message par Sentenza » 24 sept. 2005, 18:43

voilà l'édition dvd le figaro

c'est dégeulasse (même les sous titres) :evil:

Image

Avatar du membre
Humphrey Bogart
Modérateur
Messages : 502
Enregistré le : 20 janv. 2005, 13:16

Message par Humphrey Bogart » 24 sept. 2005, 22:40

J'avais découvert ce film sur support VHS. Ma foi : je conserve le souvenir d'un film maîtrisé et admirablement joué par Edward G Robinson qui porte sur lui toute la misère humaine face à ces deux manipulateurs, Dan Duryea (éternel mauvais garçon) et Joan Bennett.





A noter que La Rue rouge est un remake de La Chienne de Jean Renoir. :wink:
ImageImage

Avatar du membre
tietie007
Messages : 163
Enregistré le : 28 janv. 2007, 19:19
Localisation : Aix en Provence
Contact :

Rue Rouge (Scarlet Street) - Fritz Lang - 1945

Message par tietie007 » 01 mars 2007, 16:29

Un film très décevant, du grand Fritz Lang, il faut dire, que l'image du DvD était assez atroce ! Pourtant, le casting promettait beaucoup : Edward G.Robinson, Joan Bennet et Dan Duryea.







Image



Il est vrai que voir E.G.Robinson, déguisé en femme, c'est un peu grotesque !



Image



A noter que Robinson se nomme Chris Cros dans ce film, or, 4 ans après, Siodmak réalisera le magnifique Criss Cross avec le magique duo Lancaster/Yvonne de Carlo et Dan Duryea ...un clin d'oeil ou un pur hasard ?



http://www.allocine.fr/film/fichefilm_g ... 53022.html



Je mettrai 03 sur 10 à ce film !

Avatar du membre
trinita
Messages : 2090
Enregistré le : 22 mai 2007, 16:42

Message par trinita » 29 juin 2008, 14:11

Image

J'ai trouvé ce film un peu poussif mais l'histoire est interessante et les acteurs sont magnifique notamment Joan Bennet qui est merveilleuse en vamp manipulatrice.
Image

La capture n'est pas terrible mais mon édition dvd est digne d'une Vhs. Je conseil donc l'éditon Carlotta qui doit être d'excellente qualité avec des bonus du même ordre je pense.

Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3679
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Message par Cole Armin » 29 juin 2008, 15:41

La Rue Rouge réunit à nouveau Edward G. Robinson, Joan Bennett, Dan Duryea, Milton R. Krasner (photographie) et Fritz Lang, un an après La Femme au portrait (Woman In the Window). Dans la carrière de Fritz Lang, ce film se situe juste après La Femme au portrait qui fut un grand succès et Espions sur la tamise (Ministry of Fear). Lang était au meilleur de sa forme avec un bon nombre de films noirs très bien reçus. Le réalisateur avait même créée sa société de production à l'occasion de ce film avec l'aide de Walter Wanger.

La Rue Rouge respecte presque tous les codes du genre: femme fatale, somptueuse photographie, un héros honnête qui pris dans un tourbillon va se "métamorphoser", mais pas de flash back.

Les trois acteurs principaux sont très inspirés. Edward G. Robinson, outre La Femme au portrait venait de tourner Assurance sur la mort (Double Indemnity). Il montre sa capacité à interpréter tout type de rôle et pas seulement ceux de gangsters. Joan Bennett fit un autre film avec Lang en 1948 : Le Secret derrière la porte. Dan Duryea semble très à l'aise dans son rôle.

La photographie est remarquable. Dans l'une des dernières scènes, le néon qui clignote pour souligner les tourments du personnage principal est un élément clé de la scène. Une idée géniale de Lang. Le scénario de Dudley Nichols est excellent, d'après un roman de Georges De La Fouchardière qui fut adapté par Jean Renoir en 1931: La Chienne.

Un classique du genre!



N.B.: Attention: à ne pas confondre avec le film La Maison Rouge (Red House) 1947 de Delmer Daves avec Edward G. Robinson.

Image

Avatar du membre
trinita
Messages : 2090
Enregistré le : 22 mai 2007, 16:42

Message par trinita » 29 juin 2008, 17:47

Tout à fait d'accord avec toi sur le jeux des acteurs et la photographie.
Mais pour être franc, j'ai encore jamais vu Robinson en gangster (pas taper :mrgreen: ) donc pour me faire une idée de son potentiel artistique pour l'instant c'est un peu limiter car je l'ai vu seulement en dehors de ce film dans Assurance sur la mort. (une petite dizaine de film noir dans ma dvdthèque pour l'instant, je débute donc)
En ce qui concerne l'édition Carlotta, les bonus contiennent quoi exactement et valent ils le coup ?

Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3679
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Message par Cole Armin » 30 juin 2008, 07:32

trinita a écrit : En ce qui concerne l'édition Carlotta, les bonus contiennent quoi exactement et valent ils le coup ?
cf. : http://filmnoir.cinefaniac.fr/dvd/ruerouge.php
C'est surtout le documentaire de 26 minutes avec Serge Chauvin

Invité

Message par Invité » 05 août 2008, 14:02

La "rue rouge" reforme le trio "Bennet-Robinson-Durya" de "La femme au portrait", mais il lui est bien inférieur. A voir par curiosité.
Interessant dans la thématique de la femme fatale (incroyable concentration entre 1945 et 1950).
Adapté de La fouchardière , comme le Renoir ( "La chienne", donc).

Lang est le maître du noir ( avec Siodmack) et sure la douzaine d'oeuvres qu'il a consacrées.

"Règlement de comptes" , bien que terriblement manichéen, est une réussite.
"La femme au portrait", "Désirs humains" ("La bête humaine"), "House by the river" également.

Je s uis moins fan d' "espions sur la Tamise" ...

"Cape et poignard", "Man hunt" , quant à eux, sont-ils à proprement parler des films noirs ?

Enfin, il faudrait que je revoie "Le démon s'éveille la nuit" ... ça fait trop longtemps pour juger ...
J'en oublie probablement.

V1


http://blogsperso.orange.fr/web/jsp/blo ... gID=516543

Avatar du membre
Personne
Messages : 8360
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 05 août 2009, 16:46

Et une affiche de la collection de metek!

Image

pass
Messages : 682
Enregistré le : 20 déc. 2014, 18:17

Re: Rue rouge (Scarlet street) - Fritz Lang- 1945

Message par pass » 23 déc. 2014, 20:24

Première représentation à Paris le 29 Janvier 1947 au " Napoléon " et au " palace " en VF .

Avatar du membre
chip
Messages : 765
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Rue rouge (Scarlet street) - Fritz Lang- 1945

Message par chip » 29 avr. 2019, 10:53

DVD ESC récent, belle copie et entretien avec François Guérif.
Image

Avatar du membre
Le Gaucher83
Messages : 36
Enregistré le : 30 déc. 2017, 09:59
Localisation : ouest

Re: Rue rouge (Scarlet street) - Fritz Lang- 1945

Message par Le Gaucher83 » 09 mai 2019, 16:48

Je vais sans doute repasser à la caisse un de ces jours car j'aime bien ce film et je n'ai plus mon dvd carlotta perdu lors d'un déménagement.

Répondre