Un après-midi de chien (Dog day afternoon) - Sydney Lumet - 1975

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
John Mallory
Messages : 59
Enregistré le : 20 mars 2006, 20:31
Localisation : Lausanne (CH)

Un après-midi de chien (Dog day afternoon) - Sydney Lumet - 1975

Message par John Mallory » 03 avr. 2006, 12:55

Un après-midi de chien (Dog day afternoon) de Sydney Lumet (1975)





Trois braqueurs amateurs, Sonny (Al Pacino), Sal (John Cazale) et Stevie (Gary Springer) décident de dévaliser une banque par une chaude journée d'août. Le casse ne devait durer que quelques minutes, mais devant l'inexpérience flagrante des petits malfrats, il va se transformer en un désastre total. Dès le départ, le jeune Stevie, complétement affolé, se révèle incapable de tenir une arme et abandonne ses deux complices. Les coffres de la banque ne contiennent finalement qu'une somme dérisoire et pour ne rien arranger, la police débarque subitement. Un long siège va alors commencer.



Basé d'un fait réél, ce film de Sydney Lumet retrace donc l'histoire d'un petit braquage qui échoue et devient une prise d'otage qui fait rapidement la une de l'actualité. Les personnages de Sonny et Sal ne ressemblent pas du tout à de dangereux gangsters et pour cause, ce sont de simples amateurs qui voient la situation leur échapper totalement. Plus le film avance et plus on découvre leur veritable personnalité. On apprend ainsi que Sonny est un père de famille dans la misère qui n'entretient pas de bonnes relations avec sa femme. Il se révèle même être homosexuel et se serait pour aider son compagnon et lui payer une opération pour changer de sexe qu'il aurait entrepri de braquer une banque. On apprendra par contre pas grand chose de son complice, Sal, dont on se rend vite compte qu'il est facilement influençable et qu'il obéit au doigt et à l'oeil de Sonny.



Al Pacino a été nominé pour l'oscar suite à cette interprétation. Une interprétation jugée assez risquée pour une grande vedette à l'époque, que de jouer un homosexuel. John Cazale est lui aussi excellent. J'aime d'ailleurs beaucoup ce grand acteur qui est malheureusement disparu trop tôt (il n'a tourné que cinq films dont celui-ci, mais que des chefs-d'oeuvre). Ne vous attendez pas à un film violent avec des fusillades à gogo et des morts à la pelle, il y a très peu d'action mais la performance des acteurs assure le spectacle.





Image

phylipmarlow
Messages : 196
Enregistré le : 07 sept. 2009, 17:40
Localisation : Dijon

Un après-midi de chien (Dog day afternoon) - Sydney Lumet - 1975

Message par phylipmarlow » 02 juil. 2010, 02:51

Un excellent polar , un bon scénario,une bonne mise en scène par Sydney Lumet le grand spécialiste des films noirs ou c'est dans ce genre là que le réalisateur se défend le mieux et bien évidemment surtout la présence d'un grand acteur comme Al pacino en gangster débutant gai tenait vraiment à lui tout seul ce film noir sur ces épaules.

cette grande star Al Pacino pour l'époque fut l'un des premier grand acteur à accepter de jouer un gangster amateur homosexuel ,cette année là il a été nominé aux oscar pour son personnage Sonny mais Jack Nicholson qui obtiendra l'oscar pour l'excellent film produit par les douglas père et fils "Vol au dessus d'un nid de coucou"

La version originale Dog day afternoon n'est pas une phrase vulgaire le mot Dog day en argot américain veux dire canicule qu'on pourrait très bien traduire comme <<Un après midi caniculaire>> on comprend pourquoi car les deux gangsters amateurs étaient d'ancien soldats qui ont participé à la guerre du vietnam et il vivaient dans un quartier pauvre où les habitants parlent beaucoup l'argot.
Si tu veux m'appeller tu a cas me siffler ( Le port de l'angoisse)

Image

Avatar du membre
pak
Messages : 243
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

Un après-midi de chien (Dog day afternoon) - Sydney Lumet - 1975

Message par pak » 28 nov. 2017, 14:36

Réédition du film en Blu-ray par Warner dans un superbe boitier SteelBook. Dans les bacs ce 29 novembre.

Hélas, pas de suppléments à l'horizon, la galette ne contenant que le film dans la version déjà éditée en Blu-ray le 23 septembre 2015.

À quoi bon ?

Image

Image
Dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant c'est avant...

Michel Audiard

Répondre