Association Criminelle - The Big Combo - 1955 - Joseph H. Lewis

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
Scarface
Messages : 92
Enregistré le : 16 janv. 2008, 09:06

Re: Association Criminelle - The Big Combo - 1955 - Joseph H. Lewis

Message par Scarface » 04 sept. 2011, 03:07

Image
ImageImageImageImage

pass
Messages : 681
Enregistré le : 20 déc. 2014, 18:17

Re: Association Criminelle - The Big Combo - 1955 - Joseph H. Lewis

Message par pass » 27 déc. 2014, 18:59

Première représentation à Paris le 6 Janvier 1956 en VF et VO .

Stark
Messages : 100
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Association Criminelle - The Big Combo - 1955 - Joseph H. Lewis

Message par Stark » 23 févr. 2017, 19:55

The Big Combo fait partie de la catégorie de films bénéficiant d'une équipe de génies : le scénariste Philip Yordan, le directeur photo John Alton, un casting parfait (Richard Conte est hallucinant, Martin Scorsese a dû s'en inspirer) et le réalisateur Joseph H. Lewis qui n'avait jusque-là réussi qu'un coup d'éclat, le mythique Gun Crazy. The Big Combo permit à Lewis de réaliser son second coup d'éclat, avec une constante inventivité de mise en scène dans des scènes chocs. Il faut revoir les interviews de Lewis sur son yacht racontant avec jubilation ses gimmicks, comme la confrontation amoureuse de Richard Conte et Jean Wallace qui mit en colère Cornel Wilde.
La photo de The Big Combo est à l'opposée de celle de Gun Crazy. Dans Gun Crazy, on reconnaît la patte de Lewis avec ses nombreux plans-séquence que l'on avait déjà vus dans ses films antérieurs. Lewis avait un oeil de cameraman reporter, c'est pourquoi il choisit de filmer les hold-ups en plans-séquence avec quelques recadrages panoramiques.
Dans The Big Combo, Lewis n'a plus la main sur les cadrages, c'est John Alton qui dirige tout avec sa technique habituelle, n'utilisant que quelques projecteurs souvent dans le champ créant cette lumière contrastée à l'extrême (voir le plan final qui résume ce "happy end"). Aucun plan-séquence panoramique à la Lewis, Alton ne compose que des plans fixes comme d'ailleurs dans tous ses films noirs. The Big Combo est le testament noir et blanc de John Alton dans le film noir, avant un dernier testament en couleurs avec Slightly Scarlet d'Allan Dwan.
John Alton a éclairé 19 films noirs dont 11 entre 1947 et 1950.

Répondre