Les Héros de l'apocalypse - L'Ultimo cacciatore - 1980 - Antonio Margheriti

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
Personne
Messages : 8359
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Les Héros de l'apocalypse - L'Ultimo cacciatore - 1980 - Ant

Message par Personne » 17 mai 2008, 14:34

Image

Avec:

David Warbeck ... Capt. Henry Morris
Tisa Farrow ... Jane Foster
Tony King ... Sgt. George Washington
Bobby Rhodes ... Carlos
Margit Evelyn Newton ... Carol (as Margi Eveline Newton)
John Steiner ... Maj. Cash
Massimo Vanni ... Phillips
Luciano Pigozzi ... Bartender (as Alan Collins)
Dino Conti
Gianfranco Moroni

Vietnam. Le capitaine Morris, qui vient de voir son meilleur ami se suicider dans un bordel de Saïgon, est héliporté pour une mission suicide en pleine jungle. Il doit détruire un émetteur Viet-cong qui distile des appels à déserter aux GI's...

C'est bien connu les Italiens recyclaient toutes les bonnes recettes du box office et cet Ultimo Cacciatore est en fait un mix entre Voyage au bout de l'enfer et Cannibal Holocaust. Cannibal Holocaust pas tant pour le côté gore, quoique, mais plus pour le côté budget et film de jungle un peu cradingue.
La Jungle à d'ailleurs une belle gueule dans ce film, sans doute un tournage aux Philippines??
J'aime bien son périple au Capitaine Morris mais je ne vais pas tout vous raconter.
Sachez qu'il y aura des animaux dangereux et carnivores, des pièges avec des pieux, un hélicos télécommandé qui n'est pas raccord, un flashback sur une plage qui fait très OSS 117 avec Dujardin :lol: , des stocks shots en pagaille, des soldats US frapadingue dans cette étonnante rencontre dans les grottes avec cette unité abandonné et assailli par les viets... mais aussi une fin un peu surprise. ::)

Marrant dans les grottes de voir cette inscription 'Kilroy was Here', j'ai déjà vu ça quelque part et je vois que c'est un graffiti qui a une histoire:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kilroy_was_here

Kilroy was here est un célèbre graffiti qui apparaît pendant la Bataille de Normandie. Il se compose généralement d'un dessin schématique représentant un personnage à gros nez, timidement caché derrière un mur, et du texte : « Kilroy was here ».

Alors que les troupes américaines progressaient, elles avaient la surprise de découvrir que l'inscription « Kilroy was here » (Kilroy était là) les avait précédé. La légende d'un super-GI dénommé Kilroy a été entretenue par les troupes qui, par jeu, se sont employées à écrire « Kilroy was here » dans les endroits les plus incongrus, les plus inaccessibles ou les plus risqués.

La célébrité de ce graffiti est allée jusqu'à Staline qui, pendant la Conférence de Potsdam, a demandé à son assistant, en russe : « Qui est Kilroy ? ».

Après guerre, un concours a été lancé par la Transit Company of America pour retrouver l'auteur des graffitis d'origine. Une quarantaine de personnes se seraient présentées mais c'est James J. Kilroy, inspecteur sur les bateaux de l'armée (qui laissait une trace de son passage en salle des machines en écrivant son nom à la craie), qui a gagné le concours et remporté le lot : un authentique wagon de tramway.

Par la suite, et notamment sur les champs de bataille de l'armée américaine, de nombreuses mains anonymes se sont amusées à écrire « Kilroy was here ». La légende dit que l'on trouve cette inscription en haut de l'Everest et sur la Lune. Il est sérieusement envisagé d'éditer un timbre commémoratif pour le graffiti « Kilroy was here ».


Postérité [modifier]
Dans sa nouvelle « The Message » (1955), Isaac Asimov propose une hypothèse pour le graffiti « Kilroy was here » : Kilroy est un historien du 30e siècle qui voyage dans le temps.
Bugs Bunny découvre l'inscription Kilroy was here gravé sur un rocher lunaire (épisode Haredevil Hare, 1948).
Le groupe Styx a enregistré un concept-album nommé Kilroy was here (1983), et tourné un film homonyme (1983) sous forme de comédie musicale de science fiction par Brian Gibson et Jerry Kramer.
Un graffiti « Kilroy was here » apparaît dans le jeu vidéo Return to Castle Wolfenstein.
Kilroy Was Here de Phil Karlson sorti en 1947.
Un graffiti « Kilroy is here » apparaît sur un camion Mack dans le film Patton avec Georges C. Scott et Karl Malden, sorti en 1970.




Image

Avatar du membre
trinita
Messages : 2089
Enregistré le : 22 mai 2007, 16:42

Message par trinita » 17 mai 2008, 16:58

M'a l'air bien finalement ce film. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Sympa l'anecdote sur Killroy. ::)

Avatar du membre
Personne
Messages : 8359
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 17 mai 2008, 17:05

Vi, mais le DVD est de qualité VHS!

Avatar du membre
trinita
Messages : 2089
Enregistré le : 22 mai 2007, 16:42

Message par trinita » 17 mai 2008, 17:29

Pas grave j'ai vu bien pire. :mrgreen:

Avatar du membre
Russel Kirk
Messages : 16
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:41

Message par Russel Kirk » 18 mai 2008, 15:55

Bon, on le trouve pour des broutilles sur Priceminister, et vu le nom des éditeurs (ESI, Evidis) ça doit bien les valoir :mrgreen:

Mais je me laisserai probablement tenter !

Avatar du membre
Personne
Messages : 8359
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 18 mai 2008, 19:26

attention, je viens de voir qu'il existe 2 éditions de ce film!!!!!!!!!!!!

Préférez l'édition EVIDIS qui est 16/9 et à la copie bien plus propre!!!!!

Cette édition :
Image


L'autre édition celle ou j'ai mis la jaquette est au bon format, mais 4/3, elle a pour elle de plus belle couleurs.

Avatar du membre
Russel Kirk
Messages : 16
Enregistré le : 27 avr. 2008, 16:41

Message par Russel Kirk » 18 mai 2008, 22:06

C'est noté pour l'éditeur, merci pour la précision ! :wink:

Avatar du membre
trinita
Messages : 2089
Enregistré le : 22 mai 2007, 16:42

Message par trinita » 05 avr. 2009, 10:55

Vu et c'est un bon petit film de guerre bourré d'action avec des quelques plans gore et un 100 mètre à la pêche à la noix de coco vraiment excellent.
De plus, les acteurs s'en sortent pas mal et John Steiner est excelllent en major à la distinction toute britannique. Il m'a même fait penser au grand David Niven.
Bref, ce film est une bonne série B avec des scènes vraiment marquante.
A voir.

Avatar du membre
Shifty
Messages : 116
Enregistré le : 20 juin 2008, 10:24

Héros d'apocalypse - L'ultimo cacciatore - 1980 - Antonio Margheriti

Message par Shifty » 28 mars 2010, 19:59

ImageImageImage

"L'ultimo cacciatore" aka "Héros d'apocalypse" aka "The Last Hunter" (US) aka "Hunter of the Apocalypse" (UK)...

Avec :
David Warbeck ... Capt. Henry Morris
Tisa Farrow ... Jane Foster
Tony King ... Sgt. George Washington
Bobby Rhodes ... Carlos
...

Lien IMDB
________________

Bon alors "Héros d'apocalypse", c'est du bis italien avec tout ce que ça implique, où Margheriti nous refait "Apocalypse Now" et "Voyage au bout de l'enfer" à sa façon. Au programme : petit budget, bourinnage et gore (miam, les rats) sur une espèce de musique funky, pour un film à l'ambiance craspec, du genre qu'on serait pas étonné de voir débarquer des zombies où des cannibales. :mrgreen:

Le film commence dans un "bar" de Saigon, où le capitaine Henry Morris (David Warbeck) vois son ami Steve, ayant complètement pété les plombs, se suicider après avoir buté un autre GI. C'est le moment choisi par l'ennemi pour mettre le feu à la baraque. Tout crame et Morris est le seul à en sortir.

On le retrouve dans un hélico, en route pour une "top priority mission" : détruire un émetteur vietcong qui diffuse des messages démoralisant les troupes US. Après avoir du sauter de l'hélico pris sous des tirs, il rejoins la poignée de soldats, accompagné d'une journaliste (Tisa Farrow), devant le guider dans la jungle pleine de vietcongs. Ils finissent par rejoindre une base américaine assiégée, dans une espèce de grotte prise à l'ennemi, occupée par des types plus ou moins allumés, emmenés par un officier qui écoute des enregistrements de coups de feu pour se détendre. Même pas le temps de boire une bière, que l'ennemi débarque pour faire un massacre et emmener la journaliste...

Sans tout raconter, le film se terminera dans la base vietcong où se trouve l'émetteur, alors qu'on aura appris entretemps que pour Morris, c'est aussi une affaire personnelle, sur un défouraillage général avec grosses explosions et un cliff un peu limite.

Si on est amateur, c'est sûrement un des meilleurs.

Et puis c'est pas dans tout les films qu'on a l'occasion de voir un faux bébé explosif tuer un mannequin...

Existe en Z1 avec ST anglais.

Avatar du membre
Personne
Messages : 8359
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Re: Les Héros de l'apocalypse - L'Ultimo cacciatore - 1980 - Antonio Margheriti

Message par Personne » 28 mars 2010, 20:54

On est d'accord! ::) :wink:

Avatar du membre
trinita
Messages : 2089
Enregistré le : 22 mai 2007, 16:42

Re: Les Héros de l'apocalypse - L'Ultimo cacciatore - 1980 - Antonio Margheriti

Message par trinita » 28 mars 2010, 21:46

Du très très bon bis rital qui fait plaisir à voir !!! Image

Avatar du membre
Shifty
Messages : 116
Enregistré le : 20 juin 2008, 10:24

Re: Les Héros de l'apocalypse - L'Ultimo cacciatore - 1980 - Antonio Margheriti

Message par Shifty » 29 mars 2010, 15:38

Bien vu pour OSS, c'est exactement ça. Et le coup des acteurs censés se trouver dans une foule en stock-shots, un classique. :lol:

Il a bien été tourné aux Philippines (comme sûrement a peu près tous les films censés se passer au Vietnam j'ai l'impression) et dans des lieux communs à Apocalypse Now. ::)

Répondre