Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
Shifty
Messages : 116
Enregistré le : 20 juin 2008, 10:24

Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Message par Shifty » 15 déc. 2009, 19:42

Image Image Image
Aka "Desert Attack" (USA)

Avec :
John Mills ... Captain Anson
Sylvia Syms ... Sister Diana Murdoch
Anthony Quayle ... Captain van der Poel / Hauptman Otto Lutz
Harry Andrews ... MSM Tom Pugh
...
Fiche IMDB
_____________

Lybie, 1942. L'Afrika Korps approche de Tobrouk. Durant l'évacuation qui en résulte, une ambulance transportant le sergent Tom Pugh (Harry Andrews) et les infirmières Diana Murdoch (Sylvia Syms) et Denise Norton (Diane Clare), se retrouve isolée et forcée de faire un détour dangereux et éprouvant a travers le désert pour rejoindre Alexandrie. Avec eux, le capitaine Anson (John Mills), usé par les épreuves et alcoolique. Ils sont vite rejoint par le capitaine Van Der Poel, un costaud se présentant comme un soldat sud-africain séparé de son unité et semblant très attaché au sac qu'il transporte...

Un excellent film de guerre dans le désert, avec une bonne histoire bien écrite qui ne laisse pas le temps de s'ennuyer, malgré l'absence de combats et ses plus de 2 h. De bons personnages, réalistes et interprétés par des habitués du genre. Et puis Sylvia Syms... Image

En le regardant, on devine facilement que J. Lee Thompson a vu "Le Salaire de la peur". C'est aussi une vraie pub pour la bière : a un moment, Anson en fait une histoire personnelle et promet qu'il mènera tout le monde à Alexandrie pour boire une bonne bière bien fraîche (d'où le titre original), ce qui le motivera. Arrivé au bar, comme par hasard, la fameuse bière n'est pas n'importe laquelle... :mrgreen:

Sûrement un des meilleurs des années 50 dans le genre.

Avatar du membre
guybos
Messages : 42
Enregistré le : 22 août 2009, 07:33
Localisation : Pearl Harbor

Re: Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Message par guybos » 17 déc. 2009, 11:22

Excellent film en éffet.

La fameuse scène finale où il peuvent enfin boire une bonne bière bien fraîche, après leurs mésaventures dans le désert de Lybie, a du être refaite une demi-douzaine de fois, avant que le réalisateur soit satisfait. John Mills racontait que c'était une des épreuves les plus difficiles, qu'il avait du accomplir pendant tout le tournage. Bref ils étaient tous un peu pompette, comme on dit chez nous...

Le résultat est un film passionnant avec des personnages attachants. Je n'ai hélas pas de photos du film dans ma collection. J'ai bien le livre de poche d'époque. Ce sera pour plus tard...

Guybo.
'Well, Rick, you're not only a sentimentalist, but you've become a patriot'
'Maybe, but it seemed like a good time to start'
Captain Renault (Claude Rains)s'adressant à Rick (Humphrey Bogart) dans Casablanca 1943.

Avatar du membre
chris
Messages : 93
Enregistré le : 19 oct. 2009, 20:17

Re: Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Message par chris » 20 déc. 2009, 22:17

je ne connais pas ce film!
est il deja passé a la tv?

Avatar du membre
Shifty
Messages : 116
Enregistré le : 20 juin 2008, 10:24

Re: Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Message par Shifty » 23 déc. 2009, 09:03

guybos a écrit :Excellent film en éffet.

La fameuse scène finale où il peuvent enfin boire une bonne bière bien fraîche, après leurs mésaventures dans le désert de Lybie, a du être refaite une demi-douzaine de fois, avant que le réalisateur soit satisfait. John Mills racontait que c'était une des épreuves les plus difficiles, qu'il avait du accomplir pendant tout le tournage. Bref ils étaient tous un peu pompette, comme on dit chez nous...
Oui j'ai lu ça... mais sur IMDB c'est indiqué 14 prises (!)... enfin même une demi-douzaine de fois, on doit bien se douter qu'ils étaient plus très frais. :lol:

La scène a servie a plusieurs publicités.

Précision : la version sortie aux USA n'a pas seulement eu un autre titre, mais a aussi été raccourcie de 48mn.

chris : oui il est passé à la TV, sur le satellite. J'ai répondu au MP.

Avatar du membre
Sergent Ryker
Messages : 83
Enregistré le : 14 janv. 2008, 04:29
Localisation : Canada

Re: Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Message par Sergent Ryker » 07 janv. 2010, 18:53

Tres bon ce film j'ai adoré, j'ai qualité 10/10 VOST :wink:


Avatar du membre
guybos
Messages : 42
Enregistré le : 22 août 2009, 07:33
Localisation : Pearl Harbor

Re: Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Message par guybos » 09 janv. 2010, 16:15

Howdy !!!

J'ai trouvé quelques belles photos de cet excellent film anglais, pour votre (et mon) plaisir visuel ...
Photo 1 : John Mills
Photo 2 : Sylvia Sims,
Photo 3 : Anthony Quayle
Photo 4, 5 et 8 : Harry Andrews, John Mills, Anthony Quayle et Sylvia Sims
Photo 6 : John Mills
Photo 7 : John Mills et Sylvia Sims
Photo 9 : Scène finale avec Harry Andrews, Anthony Quayle, Sylvia Sims et John Mills

Guybo.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
'Well, Rick, you're not only a sentimentalist, but you've become a patriot'
'Maybe, but it seemed like a good time to start'
Captain Renault (Claude Rains)s'adressant à Rick (Humphrey Bogart) dans Casablanca 1943.

pass
Messages : 679
Enregistré le : 20 déc. 2014, 18:17

Re: Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Message par pass » 28 déc. 2014, 22:26

Première représentation à Paris le 15 Mai 1959 au " Caméo " , à l' " Eldorado " et au " Lynx " en VF et VO .

Grand Prix de la critique Internationale au Festival de Berlin 1958 .

kiemavel1
Messages : 232
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Le Désert de la peur - Ice-Cold in Alex - 1958 - J. Lee Thompson

Message par kiemavel1 » 26 oct. 2016, 22:49

Hallelujah , j'ai enfin vu un film de J. Lee Thompson indiscutablement bon, et même très bon. Certes, il pompe parfois Clouzot (notamment dans une séquence qui détourne royalement la noyade de Vanel dans son cloaque bitumeux .. mais qui rend avec des intérêts, quand même ) ; le film de Thompson étant lui même assez évidemment pompé par les auteurs de Un taxi pour Tobrouk. Le point de départ est le même. Même période de la guerre et même localisation (Libye/Egypte) ; même situation de départ : en fuite pour échapper aux troupes ennemis, un groupe de militaires livrés à eux mêmes est contraint de traverser le désert pour rejoindre une ville encore tenue par leur camp ; avec dans les deux cas, un ennemi intérieur en plus des conditions extrêmes de l'expédition, de l'unique véhicule qui semble près de flancher et de la menace allemande. Avec tout de même une petite différence car les anglais avaient placé une jeune infirmière à bord de l'ambulance qui cherchait à rejoindre Alexandrie. Elle est l'atout charme ; celle à qui on se confesse plus facilement et celle aussi qui entraine une romance ; le seul aspect sans grand intérêt et même peu crédible de cette histoire. Sinon, on est dans le sérieux anglais comme on l'aime … ou pas. Grands acteurs dans la retenue, humour fin, subtilité psychologique et émotions contenues sont de mises là où les français mettront l'accent sur les grandes performances d'acteurs "grandes gueules" bien servis par les bons mots et les intentions évidentes d'un auteur principal à forte personnalité (Audiard). Avec en plus, coté anglais, plus de suspense (tout ce qui touche au personnage interprété par Anthony Quayle) contre plus d'humour (notamment autour du personnage qui tient le même rôle dans Tobrouk). Enfin, on arrive aux mêmes conclusions, mais si les antimilitaristes étaient contents dès le début de la version française de l'histoire, c'est seulement à la fin du film anglais que tout le monde est d'accord et c'est, au bout des épreuves (à peu de choses près, les mêmes d'ailleurs) au cours desquelles le traitre/l'ennemi s'était rendu également indispensable, que les personnages prennent totalement conscience de l'absurdité de la guerre et agissent en conséquence. Remarquable. Un taxi pour Tobrouk - Le désert de la peur : 1-1

Répondre