[17/07/2019] 303 Squadron (AB Vidéo)

Répondre
Avatar du membre
pak
Messages : 433
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

[17/07/2019] 303 Squadron (AB Vidéo)

Message par pak » 15 juin 2019, 20:20

Hasard ( ? ) du calendrier, 2018 a vu la sortie en salles (mais pas en France) de deux films de guerre se rapportant au même sujet, l'escadrille 303 de la RAF composée uniquement de pilotes polonais, qui vont se distinguer durant la Bataille d'Angleterre.

L'un de ces films est Hurricane, réalisé par David Blair et tourné en Angleterre, le second est 303 Squadron (Dywizjon 303), réalisé par Denis Delic et tourné en Pologne. Les deux sont des coproduction anglo-polonaises.

Les deux films sont des productions modestes (vu le sujet évoqué), et 303 Squadron n'a disposé que de l'équivalent de 4 millions de dollars pour mettre en boite une épopée guerrière, et de surcroit aérienne. Une gageure !

Ce n'est pas le premier film polonais abordant le sujet. Normal me direz vous pour l'évocation de héros polonais. Oui, mais non. En fait, il y eu un précédent, Historia jednego mysliwca, qu'on pourrait traduire comme "Histoire d'un chasseur", réalisé par Hubert Drapella, hélas jusqu'ici peu diffusé et sorti en 1958, soit 13 années après la fin de la guerre. Car la Pologne était alors sous le joug communiste, et il n'était pas question de hisser au pinacle des soldats ayant combattu sur le front de l'Ouest, avec les alliés d'hier devenus les ennemis du moment. Il faut dire aussi que les pilotes polonais qui rentrèrent au payx après l'armistice furent généralement arrêtés et emprisonnés par les autorités soviétiques, souvent sous le faux prétexte d'espionnage, avec prison à la clé. En octobre 1956, Władysław Gomułka est élu premier secrétaire du comité central, le mettant à la tête du pays, où il mène une politique d'adoucissement du régime, et libéralise partiellement son pays tout en conciliant "l'amitié" avec la grande sœur soviétique (ce double jeu va au final contribuer à sa chute politique). Durant cette période d'ouverture, les héros polonais du 303 sont réhabilités (Gomułka fut un résistant actif durant la guerre) et ont donc droit à un film les glorifiant. L'histoire se concentre sur un pilote du squadron 306 (autre unité de la RAF composée de pilotes polonais, il y en eu une quinzaine), peut-être parce que le 303 avait été trop médiatisé et que l'image de son as principal, Jan Zumbach, était trop politiquement incorrect (voir Hurricane), même pour un pays en tentative d'ouverture.

303 Squadron est donc le second film polonais à évoquer ses pilotes expatriés de la RAF. Son scénario est essentiellement basé sur un livre écrit par l'écrivain aventurier Arkady Fiedler, qui durant toute sa vie a parcouru le Monde, écrivant ses expériences à travers 32 livres qui furent traduits en 23 langues et vendus à plus de 10 millions d'exemplaires. Son livre, Dywizjon 303, édité en 1942, s'est vendu à plus de 1,5 million d'exemplaires. Il fut rédigé quasiment à chaud, ce qui lui donne une patine historique indéniable, d'autant que l'auteur pouvait interroger les protagonistes quasi en direct. C'est d'ailleurs un argument avancé par les producteurs du film, donc être plus proche de la vérité que d'autres, que ce soit l'évocation des pilotes polonais dans La Bataille d'Angleterre (Battle of Britain) de Guy Hamilton (1969), le film local déjà cité de 1958, ou le projet concurrent venant d'Angleterre.

Mais l'écriture à chaud, c'est aussi l'écriture sans vision d'ensemble ni recul. Le livre de Fiedler a aussi un ton très patriotique et anti-allemand (forcément, en 1942... ) et n'a pas vraiment de trame narrative, puisque chaque quasi chapitre est une évocation d'un combat. Les scénaristes ont dû alors broder pour rendre le récit plus cinématographique, et ont donc aussi enjolivé ou même inventé certains détails du récit, contredisant ainsi l'authenticité à laquelle s'accroche sa production.

Côté avions, l'amateur se contentera, comme pour son concurrent Hurricane, d'images de synthèse essentiellement, même si on voit un vrai Hurricane dans le film, accompagné de deux répliques à échelle 1, et aussi pas mal de maquettes. On peut apercevoir aussi quelques rares avions locaux d'époque qui font de la figuration au sol. La bande-annonce montre des combats et vues numériques convaincantes.

On pourra juger sur pièce, puisque si le film est arrivé en Pologne après la bataille (ah ! ah !) car sorti en salles là-bas le 31 août 2018, Hurricane lui avait damné le pion en sortant le 17 du même mois, avec une avant-première le 9 à Varsovie, il prend ici sa revanche puisque nous pourrons le voir en Blu-ray et DVD 17 juillet, alors qu'il n'y a pas de date pour Hurricane, ni même une info sur son éventuelle distribution en France. L'éditeur AB Vidéo a eu le bon goût de nous éviter le combo, proposant le film soit en DVD, soit en Blu-ray. Hélas l'éditeur n'est pas réputé pour ses bonus, et effectivement il n'y en a pas. VF et VOst.


Image


Image


Dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant c'est avant...

Michel Audiard

Répondre