Mademoiselle Mozart - 1936 - Yvan Noé

Liste des films critiqués
Stark
Messages : 218
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Mademoiselle Mozart - 1936 - Yvan Noé

Message par Stark » 06 juil. 2021, 18:06

avec Danielle Darrieux, Pierre Mingand, Louis Baron fils, Pauline Carton.

Une jeune propriétaire de boutique de musique (DD) a des difficultés financières. Un riche beau jeune homme oisif organisé (Pierre Mingand) cherche à la séduire alors qu'elle déteste les riches. DD est aidée par la toujours complice Pauline Carton tandis que Pierre Mingand est aidé par Louis Baron fils.

Mademoiselle Mozart est une comédie pétillante, inventive, sans temps mort, parfois vaudevillesque et surtout avec des chansons de haut niveau. Aucune fausse note, c'est une heureuse découverte, hélas dans une copie méritant restauration, mais tout à fait visible grâce à l'inoubliable DD. Soyez attentifs, Michèle Morgan apparaît furtivement.
L'année suivante, DD et Pierre Mingand se retrouvent dans Abus de confiance réalisé par Henri Decoin.

DD : "c'est merveilleux le Champagne".
Image


Image


Image
Modifié en dernier par Stark le 09 juil. 2021, 17:08, modifié 1 fois.

Avatar du membre
chip
Messages : 876
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Mademoiselle Mozart - 1936 - Yvan Noé

Message par chip » 07 juil. 2021, 06:55

Darrieux qualifie ce film de " gentille idiotie"(Danielle Darrieux, éditions Ramsay cinéma, page 33)

Stark
Messages : 218
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Mademoiselle Mozart - 1936 - Yvan Noé

Message par Stark » 19 juil. 2021, 10:10

Image

Dans l'excellente biographie "Danièle Darrieux, une femme moderne" de Clara Laurent (aux éditions Hors Collection), l'auteur dit que "DD aura tendance à dénigrer ce film qu'elle perçoit comme peu profond. Pourtant le revoir procure au spectateur d'aujourd'hui un plaisir certain, ne serait-ce que pour la pétulance que Darrieux y déploie."
"le film d'Yvan Noé, qui se déroule dans une atmosphère de fantaisie communicative, met particulièrement en valeur le modèle de ces nouvelles jeunes femmes et prend clairement parti pour une certaine modernité, opposée aux vieilles barbes du traditionnalisme."
"Darrieux représente d'emblée les valeurs du dynamisme et du mouvement. Elle vend des disques de jazz. Elle est vive et preste dans ses mouvements."
"Yvan Noé, qui revient d'Hollywood, définit son film comme" une comédie musicale qu'il a essayé de traiter dans un rythme américain léger et gai." (Jour, 22 janvier 1936)."

Répondre