L'Opérateur- The Cameraman- 1928-Edward Sedgwick et Buster Keaton

Liste des films critiqués
jamesbond
Messages : 181
Enregistré le : 19 oct. 2010, 00:54
Localisation : Dijon
Contact :

L'Opérateur- The Cameraman- 1928-Edward Sedgwick et Buster Keaton

Message par jamesbond » 21 déc. 2010, 18:23

Synopsie: Luke(Buster Keaton) est un jeune photographe de rue qui va succomber amoureusement d'une jeune et jolie reporter,Sally(Marcelline Day) parmi laquelle travaille pour la MGM. Sur son conseille il va vendre son vieille appareille photo à trépied pour s’acheter une vieille camera assez obsolète à bas prix pour être en vogue par rapport aux autres reporters. Luke avec sa vielle caméra parcourt tout New York à la recherche d'un scoop dans l'espoir d'obtenir un travail et attirer l'attention de sa dulcinée . Mais les essayes du jeune photographe en tant que reporter l’entraîneront dans bien des péripéties: à commencer par ses ennuies avec la police ou sa présence inopportune en plein milieu d'une guerre de gangs à Chinatown,un quartier chinois de New York .

Buster Keaton était l' un des plus grands génies du cinéma muet et burlesque, je dirais qu'il faisait partie des trois mousquetaires du cinéma comique des années 20 dont l’échelle sociale est représenté par Charlie Chaplin dans celui du personnage de Charlot, D'Harold Lioyd dans celui de l'américain moyen et de Buster Keaton dans celui du personnage hautain que le publique du cinéma américain le surnommé l'homme qui ne rit jamais. Ces trois rois de la comédie burlesque sont complémentaire ,ils ont inventé chacun leur personnage.

The cameraman est un véritable must du cinéma muet est l'une des meilleurs comédies burlesques,ce film est absolument à voir. Pourtant Keaton malgré son savoir faire était sous la contrainte pour des raisons personnelles d'accepter de travailler avec la MGM dont le patron de l'époque était le nabab Louis B. Meyer.


The cameraman est l'un des derniers films muets puisqu'il fut sortie en 1928 c'est à dire 1 an après l’invention du cinéma parlant dont le premier film était le mélodrame musical The Jazz Singer(Le chanteur de jazz). Dans ce merveilleux film burlesque Buster Keaton rendit un vive hommage aux cameramen qui au risque de leur vie étaient prêt à ce sacrifier pour un scoop ou une information. Un réalisateur n'était pas forcément un cameraman tout le monde n' était pas un Buster Keaton,un Charlie Chaplin,un John Ford, un David Wark Griffith ou plus récemment un Stanley Kubrick qui savaient non seulement réalisé un film mais ils savaient tenir une caméra.

Plusieurs scènes de ce film furent copiées par d'autres réalisateurs mais il n'ont jamais inégalé ce pure chef d'oeuvre,un exemple la magnifique scène où Buster tourne un scoop à l’envers avec sa vieille caméra à trépied montrant par la suite à son chef de la rédaction la bobine dans la salle de la projection où ont voit un navire et des automobiles se trouvant sur l'eau en pleine ville de New York,C'est ça qu'on appelle un montage.À l'époque le numérique n’existait pas encore .Il y a d'autre scène du film qui sont remarquable. Un grand Keaton,un Master Piece.

Image Un chef d'oeuvre signé Buster Keaton avec Marcelline Day.Image

Image Buster Keaton était également un grand cascadeur.Image l'un des plus beau fleurons du cinéma muet.Affiche nordique.

POUR AGRANDIR LES AFFICHES ET PHOTOS DU FILM, CLIQUEZ 2 FOIS SUR LE BOUTON DE LA SOURIS, TOUCHE GAUCHE:

Un pure chef d'oeuvre. Buster Keaton un véritable génie de l'art de savoir manier une caméra. Affiche allemande du Caméraman.L'homme qui ne rit jamais à terre avec sa vieille caméra.

Buster Keaton et la belle marceline Day.
Image