[15/02/2019] Vacances à Paris (Les Films du Paradoxe)

On parle ici des DVD zones 2, des site qui les vendent, des promotions, ... Vous pouvez mettre vos critiques de DVD.

Planning des sorties
Répondre
Avatar du membre
pak
Messages : 415
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

[15/02/2019] Vacances à Paris (Les Films du Paradoxe)

Message par pak » 15 janv. 2019, 12:52

Les Films du Paradoxe proposera le 15 février un lot de films hollywoodiens définis comme remasterisés et inédits : Le Téléphone rouge (A gathering of eagles) de Delbert Mann (1963) avec Rock Hudson et Rod Taylor, Escale à Tokyo (The Lady takes a flyer) de Jack Arnold (1958) avec Lana Turner et Jeff Chandler, Le Rivage oublié (They might be giants) d'Anthony Harvey (1971) avec George C. Scott et Joanne Woodward, et le film qui nous intéresse ici : Vacances à Paris (The Perfect furlough) de Blake Edwards (1958) avec Tony Curtis et Janet Leigh.

Sauf que pour le coup Vacances à Paris n'est pas inédit comme indiqué sur la jaquette, puisque distribué par Universal Pictures dans sa collection Classics le 21 jenvier 2014, qui le rééditera en 2016 avec une nouvelle jaquette.

Le plus de cette nouvelle édition, si j'ose dire, est l'apparition de la VF, puisque Universal ne proposait que la VO.

Que veut dire la mention "remasterisée" alors que l'image Universal était déjà très correcte ? Juste une accroche commerciale alors que l'image est la même que les éditions précédentes (Sidonis indique bien image restaurée sur toutes ses jaquettes même quand ce n'est pas la cas) ? Une restauration HD (dans ce cas, pourquoi pas de Blu-ray) ?

Point commun à toutes les éditions : aucun supplément.


Une occasion supplémentaire de (re)voir une comédie agréable moins balourde que son sujet pouvait laisser craindre (un soldat coureur de jupon sevré de femmes depuis des mois se voir offrir l'opportunité de voyager à Paris avec une starlette et une psychologue), à condition bien-sûr de fermer les yeux sur la vision très américaine et donc très carte postale d'un Paris d'opérette... Mais dans les rapports homme/femme, Blake Edwards est une valeur sûre, même à ses débuts. Golden Globe pour Linda Cristal.

Image
Dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant c'est avant...

Michel Audiard

Répondre