Alien:Resurection - 1997 - Jean-Pierre Jeunet

Liste des films critiqués
jamesbond
Messages : 181
Enregistré le : 19 oct. 2010, 00:54
Localisation : Dijon
Contact :

Alien:Resurection - 1997 - Jean-Pierre Jeunet

Message par jamesbond » 23 déc. 2010, 00:41

Le quatrième opus est le plus mauvais de la saga ,le troisième fini par la mort suicidaire d'Ellen Ripley car celle ci portait en elle une alien c'est à dire une nouvelle pondeuse afin que les scientifique ne ce serve pas d'elle en extirpant l'extra terrestre de son corps celle ci ce jettera dans le vide pour finir anéanti par la fonte.ce qui aurait pu être fini dans le troisième opus et clore la trilogie aurait été excellent mais les producteurs voulaient en faire un quatrième. Dans cette opus l'alien est mi monstre,mi humain sortie tout droit des gènes de Ripley. Car des scientifiques 200 ANS plus tard récupèrent du sang congelé du cadavre de la véritable Ripley sur la planète incarcéral pour en faire un clone.

Ce quatrième opus ressemble à une bande dessiné filmique voire même un jeu vidéo si j'avais un joystick je jouerais la dedans.Les aliens maintenant savent nager comme des poissons ,celui ci est plus un film d'action c'est le moins sombre de la série,il y a beaucoup d'effets spéciaux numériques. Le scènario est le plus mauvais de la quadrilogie.

Seule point positif, les décors de pitofs sont bien fait.

Comme James Cameron,Jean-Pierre Jeunet à pris ses acteurs favoris comme Dominique Pinon,Ron Perlman etc...etc, excepté Seagourney Weaver qui s'entendait bien avec le réalisateur français et son casting , Seagourney Weaver parlait pendant le tournage en français car la belle c'est bien parler la langue de chez nous, ce qui énervait un peu Winona Ryder que ne comprenait pas un seul mot de français. Elle dira en parlant d'Alien : résurrection que c'était son plus mauvais tournage.

La fin du DVD est complètement différent de la version cinéma;Celle du cinéma la dernière image était l’atterrissage sur terre tendit que celle du DVD version du réalisateur, Ripley et l’androïde interprétait par Winona Ryder arrivent vers une falaise où on voit la ville de Paris réduit en ruines, seule une partie de la tour Eiffel est rester intact celle du bas ,certainement que le réalisateur à voulut rendre hommage au chef d'oeuvre de Franklin Schaffner la première version de La planète des singes avec Charlton Heston où on voit la statue de la liberté allongée sur le sable devant le héros qui maudit les hommes pour avoir détruit la terre avec la bombe atomique.

ImageAffiche sortie en 1997.
Image