[19/03/2019] Flic ou zombie (Bach Films)

Avatar du membre
pak
Messages : 350
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

[19/03/2019] Flic ou zombie (Bach Films)

Message par pak » 06 févr. 2019, 13:25

Avec le temps, les petits films cultes des années 1980, qu'on se repassait en boucle après les avoir loué au vidéoclub du coin, ou après les avoir enregistré en VHS lors de leur passage à la TV (en l'occurrence pour ce genre de film sur Canal +), se voient offrir des éditions numériques dignes de ce nom, permettant d'éviter l'oubli temporairement à des productions pas faites pour durer.

C'est le cas de Flic ou zombie (Dead heat) de Mark Goldblatt (1988). Bon, Mark Goldblatt n'est pas le nom qui revient le plus souvent lorsqu'on évoque le cinéma d'action de l'époque. C'est pourtant l'un des monteurs associé au cinéma musclé des années 1980-90 (Rambo II, Terminator, Le Dernier samaritain, Starship Troopers, Armageddon) qu'on a récemment vu au générique de La Planète des singes : Les origines et du remake Death Wish. Bref, pas du cinéma fleur bleu.

Avoir été le monteur de quelques cartons du box-office pour des noms bankables de l'époque comme Stallone (Rambo II), Schwarzenegger (Terminator et Commando), ou Whoopi Goldberg (Jumpin' Jack Flash) lui a ouvert les portes de la réalisation. Son coup d'essai fut donc ce Flic ou zombie décomplexé, pour lequel Goldblatt semble ne pas s'être mis le pression bien que ce soit sa première réalisation. Dans les années 1980, le "buddy movie" est à la mode, sorte de genre en soi, qui va être décliné à toutes les sauces, même les plus improbables comme ce mélange de film policier et de film d'horreur, dans lequel un duo de flics enquêtent sur des gangsters qui nuisent alors qu'ils sont censés être décédés depuis des jours. Les vannes fusent, les filles sont draguées lourdement, les situations parfois loufoques (la scène dans la cuisine du resto chinois où nos gus ont maille à partir avec des animaux cuisinés qui reviennent à la vie ! ), où l'on frise souvent le nanar involontaire.

Mais la bonne humeur (moins vraie sur la fin et c'est dommage, fin qui d'ailleurs s'avère bien fade par rapport à l'introduction) et l'absence de prétention font passer un bon moment, pour peu évidemment qu'on supporte ce mélange de genres pas fait pour se poser des questions métaphysiques sur la vie après la mort...

Le film plaira assez pour qu'on offre au réalisateur la mise en image d'un héros de comics (l'une des premières), le Punisher. Pour le coup, c'est sur ce film que Goldblatt va se mettre la pression, et ce sera une catastrophe telle qu'il ne lui sera plus proposé de réalisation et il retournera au montage, tandis que Marvel reverra sa politique d'adaptation de ses héros au cinéma (pour arriver au squat des écrans que l'on connait depuis 2008).

Bref les aficionados des films de genre des années 1980 vont être comblés par l'éditeur Bach Films (distribué par ESC), car 10 ans après la seule édition DVD sortie en 2009 par Lancaster, celui-ci nous offrira une version collector dans sa bien nommée collection Culte 80 dans laquelle sont prévus aussi des titres comme Sans issue (Black moon rising) d'après une histoire de John Carpenter avec Tommy Lee Jones, Philadelphia Experiment et Creepshow 2 (sorties simultanées).


Au programme, le tout enfermé dans un boitier type Mediabook :

- Combo Blu-ray / DVD,
- Un livret de 24 pages contenant la retranscription du dossier de presse, des interviews, bios et photos,
- Un entretien avec les réalisateurs Julien Maury et Alexandre Bustillo
- Un making of,
- Des bandes-annonces.


Et pour cette collection, deux versions de visuels seront disponibles, l'une reprenant celui de l'affiche originale, l'autre étant créée pour l'édition vidéo de cette année.


VOst et VF.



Image



Image



Dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant c'est avant...

Michel Audiard