You'll never get rich - Sidney Lanfield 1941

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
Harry Hausen6
Messages : 68
Enregistré le : 30 janv. 2005, 20:12

You'll never get rich - Sidney Lanfield 1941

Message par Harry Hausen6 » 25 févr. 2005, 01:45

L'Amour vient en dansant aka You'll never get rich - Sidney Lanfield 1941

Image

Réalisé par Sidney Lanfield

Avec:

Fred Astaire .... Robert Curtis
Rita Hayworth .... Sheila Winthrop
Robert Benchley .... Martin Cortland
John Hubbard .... Captain Tom Barton

Un directeur de théâtre courtise l'une de ses danseuses par le biais de son chorégraphe afin d'éviter que sa femme ne demande le divorce. Le pauvre chorégraphe aura biens des problèmes avec le fiancé de la danseuse, ainsi que pendant son service militaire.

Découvert hier soir cette charmante comédie avec un Fred Astaire ( qui sortait de sa longue et brillante période RKO, symbolisée à l'écran par son fameux duo avec Ginger Rogers ), resté fidèle à ses premiers amours - la danse - et cherchant a donner un nouveau souffle à sa carrière. Pari réussi comme en témoigne le succès de ce film et l'attrait évident qu'inspire la rencontre Fred Astaire-Rita Hayworth.

En effet même s'il ne retrouve pas la même complicité à l'écran qu'avec Ginger Rogers, le couple fonctionne parfaitement et même très bien dans les scènes de pures comédies, qui se multiplient au fur et à mesure du métrage ( sujet oblige ).

Le Film en lui même est non seulement une comédie musicale, ponctuée de séquences ( assez bien intégrées et ne faisant pas trop numéro collé dans le film ) ou Fred Astaire fait des merveilles, ainsi que par de grands numéros au début et pour le final, mais aussi une comédie tournée vers le vaudeville ( les infidélités et déboires de Martin Cortland et l'implication forcée de Curtis / Fred Astaire ). Pour finir le film s'avère même être une comédie à but de propagande ( tourné en 1941 pour rappel ), sans que cela n'entache aucunement le plaisir pris devant le spectacle.
C'est ainsi que, passé la première demi heure ( à peine ) et pour se sortir du mauvais pas ou l'a mis Cortland, notre cher Fred Astaire se retrouve simple soldat, nouvelle recrue ( ce qui peut paraitre étonnant, Fred Astaire ne faisant déjà plus "jeune premier" ) et nous découvrons avec lui la vie de caserne, qui s'avère être ici plutot légère et sympathique ( histoire de rassurer le peuple américain sur le sort de leurs militaires ).

Au milieu des toutes ses aventures, Fred Astaire est très convaincant quand il s'agit de jouer la comédie, en tout cas ( à mon humble avis ) plus convaincant que les séquences dansées de Rita Hayworth. Pas qu'elle soit mauvaise, loin de là ( elle possède classe, élégance et tenue ), mais juste qu'elle semble trop rigide et manquant de fantaisie face à un danseur de la trempe de Fred Astaire et de son agilité et de son entrain. Mais rassurez vous lorqu'ils dansent tous les 2 , le charme opére sans aucun souci.

Bref, voilà une bonne petite comédie sans prétention et bien sympathique, que je vous recommande si comme moi vous adorez retrouver Fred Astaire à l'écran.

7/10

Du coté du dvd:

Image: Rien de catastrophique à signaler, on note ( particulièrement au début du film ) pas mal de petit points blanc et autres égratignures mais dans l'ensemble la copie est propre et belle, les contrastes se tiennent bien ( à 2 ou 3 moments plus pales près ).

Son: Ici aussi rien de catastrophique ou qui nous empeche de profiter de la bande son de Cole Porter, juste qu'une petite remastérisation plus conséquente aurait été la bienvenue. Légère saturation sur certains passages orchestés et chantés ( début).

Avatar du membre
Personne
Messages : 8369
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 25 févr. 2005, 14:53

Rhaaaa! Il me le faut! 8) Quel classe ce Fred Astaire!!! :D

pass
Messages : 682
Enregistré le : 20 déc. 2014, 18:17

Re: You'll never get rich - Sidney Lanfield 1941

Message par pass » 30 déc. 2014, 15:31

Titre Français : L'Amour vint en dansant .

Première représentation à Paris le 2 Juillet 1947 aux " Elysées-cinéma " en VF .

Répondre