7ème édition du Festival du Film Médiéval

Attention aux débordements!
Répondre
Avatar du membre
pak
Messages : 432
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

7ème édition du Festival du Film Médiéval

Message par pak » 16 juin 2019, 17:05

Je ne connaissais pas, et c'est trop tard, mais bon, pour ceux que ça intéresse pour la prochaine édition...

Du 13 au 15 juin 2019 a eu lieu la 7ème édition du Festival du Film Médiéval. Cela s'est passé au cinéma Les Écoles, au 21, 23 rue des Écoles, 75005 Paris.

Le thème cette année était les Croisades au cinéma, avec trois projections :

- ALEXANDRE NEVSKI (1938, SERGUEÏ EISENSTEIN), JEUDI 13 MAI 2019, 20H.
Projection suivie d’une discussion avec Mélissa Melodias (doctorante en cinéma rattachée à THALIM) et William Blanc (historien). Dans la Russie au 13e siècle, un prince s’oppose à l’invasion des chevaliers teutoniques. Un classique du cinéma russe.

- SALADIN (1963, YOUSSEF CHAHINE), VENDREDI 14 JUIN 2019, 20H
Projection suivie d’une discussion avec Christophe Naudin (historien spécialiste des croisades et enseignant). Saladin, qui vient de remporter une victoire sur les Croisés à Alexandrie, prépare la bataille pour libérer Jérusalem occupée par les chrétiens. Une grande fresque cinématographique tournée pendant le mandat de Gamal Abdel Nasser.

- LE SEPTIÈME SCEAU (1957, INGMAR BERGMAN), SAMEDI 15 JUIN 2019, 20H
Projection suivie d’une discussion avec Darwin Smith (historien au CNRS et rattaché au LAMOP) et Patrick Saffar (docteur en étude cinématographique, enseignant et critique). Au 14e siècle, un chevalier est de retour en Suède après 10 ans passés en croisade. Il affronte la mort au cours d’une partie d’échec, le temps de trouver des réponses à ses problèmes métaphysiques. Un des plus grands films qui ait été tourné sur le Moyen Âge d’après Jacques Le Goff.

Entrée des projections : 5 €, ce qui est donné.


Image


Image

Lien : http://www.bobinesetparchemins.com/
Dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant c'est avant...

Michel Audiard

Répondre