[10/02/2019] The Predator (Fox Pathé Europa)

Avatar du membre
pak
Messages : 415
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

[10/02/2019] The Predator (Fox Pathé Europa)

Message par pak » 02 févr. 2019, 15:09

On ne présente plus Predator, que John McTiernan a brillamment fait naitre à l'écran en 1987.

Depuis, de nombreux projets ont tenté de se hisser au niveau, sans jamais l'atteindre. La suite Predator 2 sortie en 1990 a pourtant rapidement démontré que c'était peine perdue. Le film était sympathique et ne se prenait pas au sérieux, mais tout avait déjà été dit. Mettre la créature dans un milieu urbain était la seule originalité. Pas assez pour attirer la foule dans les salles. Ce manque de succès arrêta la licence.

Puis en 2004, Paul W.S. Anderson (la saga Resident Evil) eut l'idée saugrenue de réveiller le Predator en l'opposant aux Aliens, autres bébêtes de l'espace promptes à zigouiller de l'humain, un concept d'abord imaginé et créé pour le jeu vidéo. Et ça donnera la purge Alien vs. Predator qui eut suffisamment de succès pour générer une suite, Aliens vs Predator : Requiem, sortie trois ans plus tard. Heureusement, les recettes mitigées de cette alliance forcée stoppèrent le massacre.

Mais comme pour Alien, les producteurs n'en finissent pas de chercher des formules pour relancer une licence au potentiel juteux. Predators arriva alors sur les écrans en 2010, film qui finalement ne renouvelait pas vraiment le concept du premier film, mis à part un changement d'environnement (assez factice car finalement ça restait la jungle, même si extraterrestre). Là encore, pas un bide, pas un mauvais film, mais un résultat moyen et des recettes idoines.

Sûrement les raisons qui ont poussé les producteurs à retenter le coup huit ans plus tard (on imagine aisément le nombre de versions parties à la poubelle entretemps), mais en se référant encore une fois au premier opus, zappant le film de 2010. La bonne idée était de confier le projet à Shane Black, créateur de L'Arme fatale, sorte de survivant des années 1990 (scénariste des bides du sympa Last Action Hero et du raté Au revoir à jamais), qui contre toute attente fit une comeback avec le rigolo Kiss Kiss Bang Bang en 2005, qui lui permit d'intégrer l’usine Marvel pour Iron Man 3. Succès, et second comeback avec l'autre rigolo The Nice guys en 2016. Son humour irrévérencieux et son sens de l'action semblait mettre Shane Black en candidat idéal pour ce nouveau retour du Predator à l'écran. D'autant qu'il a participé au tournage du début de l'aventure même s'il disparait vite de l'écran, étant la première perte du commando mené par Arnold Schwarzenegger.

A l'écriture pourtant, The Predator semble être un pot-pourri des épisodes précédents, rehaussé certes par l'humour et un (léger) détournement du concept, assumant une nostalgie très années 1980, hélas plombée d'une surenchère et d'une lourdeur assez inhabituelles chez Black, comme si le film avait été charcuté au montage (la Fox a d'ailleurs exigé de nouvelles scènes avec réécriture du dernier tiers du film). De plus le casting est quelconque. Le résultat reste marrant, mais décevant, et John McTiernan reste sur la plus haute marche du podium de la saga, loin devant ses imitateurs.

Comme beaucoup de productions boursoufflées de dollars, les recettes du film n'ont pas épongé son budget. Est-ce à dire qu'il n'y aura pas de nouvelles aventures du Predator. Pas sûr... En attendant, tout le monde ira se refaire une santé chez Marvel...


La Fox espère se rattraper sur les ventes vidéos et va dont proposer quatre éditions du film :

- Un combo 4K Ultra HD + Blu-ray,
- Une édition limitée SteelBook Blu-ray,
- Une édition Blu-ray simple,
- Une édition DVD simple.

Par contre, côté bonus, insuccès oblige, cela semble être le néant...


Image


Image





Dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant c'est avant...

Michel Audiard