Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Liste des films critiqués
kiemavel1
Messages : 229
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par kiemavel1 » 24 juin 2017, 14:05

Image
Spoiler : Afficher
Image
Sangaree de Edward Ludwig (1953)
Réalisation: Edward Ludwig / Production : William H. Pine et William C. Thomas / Distribution : Paramount / Scénario :  David Duncan et Frank Moss / Photographie : W. Wallace Kelley et Lionel Lindon / Musique : Lucien Cailliet / Costume : Edith Head

avec Fernando Lamas (Carlos Morales), Arlene Dahl (Nancy Darby), Patricia Medina (Martha Darby), Francis L. Sullivan (Le Dr. Bristol), Charles Korvin (Felix Pagnol), John Sutton (Harvey Bristol), Tom Drake (Roy Darby)
ImageImage
A la fin de la guerre d’indépendance américaine, sur le point de mourir le général Darby lègue Sangaree, sa riche propriété de Savannah en Géorgie, au docteur Carlos Morales le fils d’une servante dont le général avait veillé à l’éducation, en lui demandant d’accorder leur liberté aux esclaves et serviteurs du domaine. Si Roy, le fils du général, connaissant la valeur de Carlos approuve la décision de son père, il n’en est pas de même pour sa soeur Nancy qui va tenter de faire casser le testament de son père …
ImageImage
Sangaree fut le 1er film en 3D de la Paramount et c’était le premier des deux films en relief de Edward Ludwig avec Fernando Lamas en vedette ; le second, L’appel de l’or (Jivaro), sorti en 1954, lui étant selon moi assez nettement supérieur. Fernando Lamas y campait un médecin idéaliste qui le restait malgré l’héritage inattendu qui lui tombait dessus à la mort de son bienfaiteur qui avait déjà fait beaucoup en s’occupant de son éducation. Pas plus que Julio, la fortune ne change pas Carlos qui reste très simple et généreux pour un nouveau riche : Et que je libère les esclaves. Et que j’envisage d’ouvrir un réseau de cliniques gratuites pour les pauvres. Et que je soigne les pestiférés (car coup de bol pour le héros, la peste se déclare à Savannah. A la fin du 18ème siècle, je doute mais passons ...) Or, évidement, de méchants affairistes s’opposent à ces projets déments pour qui a un peu le sens du commerce. C'est le début des ennuis de Carlos...et aussi le début du notre. En apparence, c’est Nancy Darby la plus farouche opposante de Carlos mais en réalité les véritables crapules sont le fiancé de Nancy, l’avocat Harvey Bristol (John Sutton) et son père, le docteur Bristol (Francis L. Sullivan) acoquinés à un pirate français, Felix Pagnol :wink: (Charles Korvin) qui écume les côtes de Savannah pour y piller les cargaisons des navires marchands dont ceux appartenant à la famille Darby. Il faut bien dire que la haute société de Savannah s’oppose bien davantage à Carlos dans les salons bien fréquentés en le traitant avec mépris et en critiquant ses projets humanistes plus qu’ils ne s’opposent à lui par la violence. S’il ne fallait pas attendre de ce vieux sournois de Francis L. Sullivan, un vieil habitué des rôles de crapule en habits, autre chose que les vilenies verbales habituelles, les saligauds qui finissent par le suppléer avec les poings et les armes à la main ne le valent pas (le vieux pirate, le jeune Bristol…)
ImageImage
Les scénaristes ont été bien plus inspirés avec le second personnage féminin : Martha (Patricia Medina), la femme de Roy Darby. L’ami de Carlos, lui aussi médecin, ferait mieux de s’occuper un peu plus de sa charmante épouse qui fut jadis la petite amie de Carlos et qui en est toujours secrètement amoureuse car l’épouse délaissée manipule son entourage (surtout Carlos) et cherche à nuire à sa belle soeur Nancy. Quant à cette dernière, on se demande bien ce qu’elle a en tête, à moins que ce ne soit de la faute - encore une fois - du scénariste. Au procès qu’elle intente en vue de faire casser le testament, son attitude contradictoire interroge tant elle semble pourtant apparemment farouchement opposée à son rival. Plus d’une fois le spectateur aura probablement du mal à trouver son attitude et ses propos vis à vis de Carlos toujours cohérents … mais c’est évidemment que Nancy est irrésistiblement attirée par celui qui lui a pourtant enlevé son héritage mais on ne va quand même pas blâmer une jeune femme qui aime encore plus l'amour que l'argent (arf). Leur attirance mutuelle crève littéralement l'écran ... Arlene Dahl a d’ailleurs rapporté que ce qui arrive à Nancy s'est réellement produit sur le tournage puisque c'est durant la réalisation de Sangaree que débuta sa liaison avec Fernando Lamas (ils se marièrent l’année suivante). Au moins une séquence est mémorable : leur rencontre sur le bateau qui ramène Carlos à Savannah. Il y fait la connaissance d’une jeune femme qui prétend être une servante de Nancy Darby mais c'est évidemment Nancy elle même qui tente d'en savoir plus sur les projets de Carlos. Malgré les robes splendides qu'on lui voit porter plus tard (garde-robes que l'on doit à Edith Head), dans Sangaree, c'est dans sa tunique simple de servante que la sensualité d'Arlene Dahl est la plus évidente et la longue séquence qui débute sur le pont du navire pour se poursuivre dans la cabine est assez torride pour l'époque.
ImageImage
Le reste se laisse voir mais les péripéties sont parfois mollassonnes (la prise du navire pirate) et les quelques pauvres décors de la ville et du port de Savannah n'aident pas à trouver dépaysantes les aventures de Carlos. En revanche, les nombreux costumes dus à Edith Head, notamment les toilettes de Patricia Medina et Arlene Dahl ont du faire grimper la note. Quant au relief, alors que d'ordinaire en visionnant un film originellement tourné en 3D, en version plate, il est aisé de repérer les plus beaux effets de mise en scène ; rien de tel dans Sangaree et j'ai même l'impression que dans un film d'aventures aussi peu mouvementé, la seule chose qui devait être vraiment spectaculaire en relief, ce sont le ... et les ... de Arlene Dahl. 4/10 + 1 X 2 (pour Arlene et Patricia) = 6/10. Vu en VF

kiemavel1
Messages : 229
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par kiemavel1 » 24 juin 2017, 14:05

Fernando Lamas et le metteur en scène Edward Ludwig autour de the machine.
Image
Image
Image
Image

onvaalapub
Messages : 6
Enregistré le : 19 nov. 2016, 16:21

Re: Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par onvaalapub » 25 juin 2017, 21:02

Merci pour la critique Kiemavel.
Voici l'affiche Française que je viens de restaurer. C'est pas du metek mais c'est déjà plus agréable à voir que l'originale qui est dispo en ligne. :wink:
J'adore le pitch aguicheur sur l'affiche...


Image

onvaalapub
Messages : 6
Enregistré le : 19 nov. 2016, 16:21

Re: Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par onvaalapub » 25 juin 2017, 21:26

Et l'affiche belge :
Image

Avatar du membre
chip
Messages : 606
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par chip » 26 juin 2017, 08:20

Vu il y a des décennies et son souvenir s' était estompé de ma mémoire, merci de l'avoir ravivé... de son réalisateur (1998-1982 ) je garde à l'esprit le merveilleux " Réveil de la sorcière rouge ", " la ville sous le joug " :wink: , " le justicier de l'ouest " qui m'avait impressionné lors de sa sortie en salle, un peu moins des années après , mais je continue quand même a bien aimer ce petit western au scénario peu banal, quant à l'inédit " the fabulous texan " (1947) qui osera l'édition dvd ? c'est un des meilleurs westerns de la modeste Republic pictures.

kiemavel1
Messages : 229
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par kiemavel1 » 26 juin 2017, 08:40

onvaalapub a écrit :
25 juin 2017, 21:02
Voici l'affiche Française que je viens de restaurer. C'est pas du metek mais c'est déjà plus agréable à voir que l'originale qui est dispo en ligne. :wink:
J'adore le pitch aguicheur sur l'affiche...
C'est exactement pour cela que je ne l'ai pas utilisé :wink:

On peut remarquer que la plupart des affiches ont mis en avant le principal atout du film, celui que je soulignais avec finesse à la fin de ma bafouille :mrgreen:

kiemavel1
Messages : 229
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par kiemavel1 » 26 juin 2017, 09:04

chip a écrit :
26 juin 2017, 08:20
Vu il y a des décennies et son souvenir s' était estompé de ma mémoire, merci de l'avoir ravivé... de son réalisateur (1998-1982 ) je garde à l'esprit le merveilleux " Réveil de la sorcière rouge ", " la ville sous le joug " :wink: , " le justicier de l'ouest " qui m'avait impressionné lors de sa sortie en salle, un peu moins des années après , mais je continue quand même a bien aimer ce petit western au scénario peu banal, quant à l'inédit " the fabulous texan " (1947) qui osera l'édition dvd ? c'est un des meilleurs westerns de la modeste Republic pictures.
J'adore aussi évidemment Le réveil de la sorcière rouge (et il doit en être de même pour onvaalapub, grand fan du Duke ...). A peine moins L'appel de l'or (Jivaro) dans lequel la sensualité de Rhonda Fleming est encore bien plus marquante que celle de Arlene Dahl dans Sangaree. Toujours dans le cinéma d'aventures, d'autres films valent la peine : Swiss Family Robinson (1940) mais la copie que je connais est mauvaise. Je crois que c'est Disney qui dispose des droits (achetés à l'époque de la version de 1960 car des passages entiers ont été repris - il me semble - de la version de Ludwig). Les pirates de Macao (Smuggler's Island) avec Jeff Chandler et Evelyn Keyes n'est pas mal non plus (il a été sous titré par un amateur). En revanche, The Blazing Forrest, avec John Payne, est selon moi médiocre et plus encore l'allucinant La femme du hasard (Flame of the Islands) avec Yvonne de Carlo

Je ne sais pas si ton smiley sur La ville sous le joug , c'est une allusion à mon texte sur le film. Mais en tout cas, si j'ai formulé quelques critiques - comme d'habitude, parfois même sur de très bons films - c'est un western que j'aime bien. Je ne garde aucun souvenir de Le justicier de l'ouest (même pas sûr de l'avoir vu mais j'ai le DVD) et enfin je n'ai pas et ne connais pas The Fabulous Texan mais je note ... tout comme tombant il y a quelques jours sur un de tes très anciens messages, j'ai noté Mail Over Bride. Mais trouver les films est une chose, avoir le temps de les voir en est une autre ....

onvaalapub
Messages : 6
Enregistré le : 19 nov. 2016, 16:21

Re: Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par onvaalapub » 26 juin 2017, 12:27

kiemavel1 a écrit :
26 juin 2017, 08:40
onvaalapub a écrit :
25 juin 2017, 21:02
Voici l'affiche Française que je viens de restaurer. C'est pas du metek mais c'est déjà plus agréable à voir que l'originale qui est dispo en ligne. :wink:
J'adore le pitch aguicheur sur l'affiche...
C'est exactement pour cela que je ne l'ai pas utilisé :wink:

On peut remarquer que la plupart des affiches ont mis en avant le principal atout du film, celui que je soulignais avec finesse à la fin de ma bafouille :mrgreen:
Oui elle doit avoir une scoliose la pauvre avec de tels attributs. On notera que l'affiche belge en fait encore plus que la française...
Sinon je note aussi pour The Fabulous Texan, d'autant que je confesse une certaine affection pour John Carrol, que j'ai découvert dans Les Tigres Volants en élément perturbateur au final évidemment héroïque. Évidemment, j'aime aussi beaucoup Le Réveil de la Sorcière Rouge :D

Avatar du membre
chip
Messages : 606
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Sangaree - Edward Ludwig - 1953

Message par chip » 27 juin 2017, 08:33

" Mail order bride" existe en zone 1, on attend l' édition française... Le smiley était pour Arleen Whelan qui, me semble -t-il tu aimes bien, mais je me suis trompé de film je pensais à " la caravane des évadés" (passage west), désolé, mais je confonds souvent les films de Ludwig avec ceux de Lewis R.Foster.

Répondre