[28/02/2019] Les Loups de haute mer (Elephant Films)

Avatar du membre
pak
Messages : 415
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

[28/02/2019] Les Loups de haute mer (Elephant Films)

Message par pak » 22 janv. 2019, 19:19

Ah l'heureuse époque où à partir des années 1970, Andrew V. McLaglen continuait imperturbablement à tourner des films à l'ancienne avec des gloires vieillissantes du cinéma américain, alors qu'autour de lui Hollywood se transformait...

Souvent poussive, sa réalisation ne s'est réveillée qu'à de rares moments, quand il essayait maladroitement d'imiter ce qui changeait justement, comme la violence avec La Loi de la haine ou le flic pas content expéditif avec Liquidez l'inspecteur Mitchell.

Peu apprécié des "cinéphiles", dont les films, si vous n'aimez pas, seront considérés ringards, ce qu'ils étaient déjà un peu à leur sortie, soit, si comme moi vous êtes bon public, seront considérés comme de gentils spectacles sympathiques (sous réserve que McLaglen ne se prenne pas au sérieux avec les calamités de sa fin de carrière comme SAS - L’œil de la veuve et Retour de la rivière Kwaï).


Les Loups de haute mer (North Sea hijack) sorti en 1980 fait partie de ces spectacles pépères et donc sympathiques, sans surprises et calibrés pour ses stars, plus très jeunes, comme Roger Moore, encore un peu crédible ici, plus que dans ses 007 contemporains, Anthony Perkins, pas très inquiétant, et James Mason, qui, comme avant lui John Wayne et James Stewart, vient toucher sa retraite en mettant un nom prestigieux sur l'affiche.

En 1978, Roger Moore et Andrew V. McLaglen cartonnent un peu partout avec Les Oies sauvages. C'est donc naturellement que les deux bougres se retrouvent pour une nouvelle production, ce film donc, poursuivie immédiatement après par Le Commando de sa majesté (avec là encore que des jeunes premiers : Gregory Peck, David Niven, Trevor Howard... ). Le tout formant un petit triptyque pas désagréable où l'on s'amuse presque autant des maladresses que des péripéties.

L'histoire narre le chantage d'un terroriste qui menace de faire exploser des plateformes pétrolières. On va alors envoyer une équipe de commandos menée par un drôle de numéro pour l'empêcher de nuire...

On est là dans la fin d'une mode, le film catastrophe mâtiné de terrorisme comme on a pu en voir durant les seventies avec Terreur sur le Britannic, Black Sunday ou Le Toboggan de la mort, sous-genre qui retrouvera un peu d'exposition dans les années 1990 (Speed, Blown Away, Piège en haute mer... ).


Les Loups de haute mer avait eu droit à une édition DVD en 2003, proposée par Universal. L'éditeur Elephant ressort le film en combo Blu-ray/DVD, mais l'édition simple DVD sera dispo aussi avec les mêmes bonus, à savoir : un documentaire de Julien Comelli et Erwan Le Gac nommé "Le Temps des loups", la bande-annonce d’époque et une galerie de photos.

VF + VOst.


Image




Ce film fait partie d'un lot de 4 titres Unversal que Elephant Films réédite en Blu-ray. Autres titres : Un hold-up extraordinaire (Gambit) de Ronald Neame, le moins connu du lot, Police sur la ville (Madigan) de Don Siegel, et Chacal (The Day of the Jackal) de Fred Zinnemann.