Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Liste des films critiqués
Répondre
kiemavel1
Messages : 453
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Message par kiemavel1 » 17 juin 2019, 00:15

Image
Craignant que son témoignage au procès d'un de ses amis accusé du meurtre de sa femme ne lui nuise plutôt qu'il ne l'aide, Steve Garry (Dane Clark) fuit San Francisco et gagne Los Angeles où il se rend au domicile de son ex femme Virginia (Cathy O'Donnell) lui demandant de l’héberger le temps que le procès se termine. Malgré qu'il affirme s'être réformé, Virginia accueille le retour de Steve avec énormément de réticences gardant le souvenir d'un mari dévoré par la passion du jeu. Le soir même, alors que Virginia sort faire quelques courses, elle est abordée par un flic dragueur, le Sgt. McCloy qui avait été le petit ami passager de son ex colocataire. Il l'a suit à son domicile et tente de l'agresser obligeant Steve à sortir de la chambre où il se cachait. Au cours de la lutte, Steve tue accidentellement le policier puis se débarrasse de son corps. La police locale enquête … tandis que celle de San Francisco dépêche sur place deux inspecteurs pour retrouver le témoin disparu ...
Image
Attention : spoiler (difficile de faire autrement)
On se demande parfois ce qui se passe dans la tête de certains producteurs et distributeurs. Alors que l'atout principal de cette histoire était le coté relativement inattendu de ce qu'on apprenait finalement sur le personnage principal que l'on aurait pu tenir longtemps (puisque tout est fait dans le récit pour nous le laisser croire jusqu'à 15 minutes de la fin) pour un ami scrupuleux, un ex joueur tentant sincèrement de s'amender … et surtout un grand malchanceux puisque dès son arrivée à Los Angeles, il tuait donc accidentellement le libidineux Sgt. McCloy (Rhys Williams) qui au cours de la lutte entre les deux hommes avait tenté de sortir son arme, contraignant Steve à l'assommer (définitivement). Par ailleurs, Dane Clark tenait parfaitement ce rôle de loser malchanceux implorant la confiance de son ex, la gentille institutrice interprétée par la sage Cathy O' Donnell …
... sauf que les légendes sur l'affiche, la tête patibulaire de Dane Clark, son arme ... et même tout simplement le titre retenu vendaient la mèche d'emblée. Good job :P
Image
A partir de là, le film se coupe de l'essentiel de sa charge émotionnelle et même de son suspense. Mais après tout, même si le suspense est éventée, le film pourrait être défendu pour ses autres atouts … Certes mais comme la distribution est inégale : Cathy O'Donnell n'a pas été dirigée. Elle tient ses regards de chien battu, ses rictus d'angoisse et ses jérémiades tout du long. Les seconds rôles sont mal servis ou ternes : surtout Percy Helton, un gérant de Drugstore interrogé comme témoin … par un Jeff Corey (l'un des 2 inspecteurs dépêchés à Los Angeles) tout aussi mal servi. Et si j'ajoute que les 2 enquêtes policières qui se rejoignent très vite sont routinières, il ne reste plus grand chose.

Il aurait pu y avoir l'idylle parallèle … puisque tandis que Steve Garry tente de reconquérir le cœur de sa femme (je suis abonné à la collection Harlequin), le collègue de Corey, c'est à dire le jeune inspecteur interprété poussivement par Tom Drake, "tombe" pour la très perturbée Virginia mais de ce coté là, rien ne présente non plus le moindre relief. Un seul personnage secondaire se tire au mieux de ses apparitions, c'est celui interprété par Myrna Dell, dans le rôle d'une danseuse originaire de la même ville que Virginia qui est elle aussi interrogée et que Virginia finit par retrouver.
Image
Je pense que l'on pourra être moins sévère que je ne le suis car j'ai bien coincé sur la cagade fondamentale dévoilée dans mon avertissement liminaire. En tout cas, Dane Clark est lui irréprochable, la photographie n'est pas vilaine et le final sur les quais d'un port de marchandises est assez réussi. Cela dit, Dane Clark a parfois été mieux servi. J'y reviendrais vite puisque la présentation de ce film inaugure une petite série consacrée à cet acteur bien oublié des éditeurs même si ces derniers temps un film noir a été édité, le très bon Le fils du pendu avec une autre héroïne "fragile" , la sublime Gail Russell.

Il ne reste donc plus que 16 films criminels avec Dane Clark a éditer parmi ceux qu'il aura tourné entre 1946 et 1956. Je vais essayer d'en présenter 5 ou 6. Vu en vost ang. Visible sur YouTube avec sous titres anglais en " Close captioning " (et même en vost fr mais ceux qui voudraient essayer la traduction automatique en français verront que cet outil fonctionne mal en l'état)

Prochain titre : Cet homme est armé (1956) avec Dane Clark, William Talman et Barton MacLaine
Image

Avatar du membre
chip
Messages : 892
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Message par chip » 17 juin 2019, 09:00

Bonne idée d'exhumer les films de DANE CLARK, si nos éditeurs de dvd pouvaient se pencher sur la filmo de cet icône du film noir, j'en serais ravi.

Stark
Messages : 273
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Message par Stark » 17 juin 2019, 11:11

Dane Clark, oui excellente idée, on le voit effectivement dans quelques polars bien divertissants, sans être des chefs d'oeuvre.
"Le Traqué" de Frank Tuttle, tourné en France, (mais pas vu la version française de Boris Lewyn).
Ou "The toughest man alive" de Sydney Salkow (j'ai le souvenir d'un Dane Clarke explosif).

Avatar du membre
chip
Messages : 892
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Message par chip » 17 juin 2019, 14:52

et THE GAMBLER AND THE LADY(1952) Avec Dane Clark et Kathleen Byron. Byron était inoubliable en troublante bonne sœur hystérique dans " Le narcisse noir ", sa robe rouge est encore dans ma mémoire :?

kiemavel1
Messages : 453
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Message par kiemavel1 » 18 juin 2019, 14:57

Amusant … Vous citez les deux films que je n'ai jamais vu. The Gambler and the Lady a été édité aux USA au sein de la collection Hammer Film noir mais ce n' était pas à ce jour un achat prioritaire (toute petite réputation quand même) et le second The Toughest Man Alive est au contraire un prioritaire (il est même dans la toute petite liste des films m'intéressant à priori le plus et qui m'échappent encore) mais c'est une vraie rareté. Quant à la version française du Traqué, je ne connais pas non plus … Mais la version américaine signée Frank Tuttle, oui.

Pour l'instant, j'avais l'intention de présenter :
1946 Her Kind of Man de Frederick de Cordova avec Janis Paige et Zachary Scott (sûr)
1947 Deep Valley de Jean Negulesco avec Ida Lupino et Wayne Morris (sûr) récup.
1948 Embraceable You de Felix Jacoves avec Geraldine Brooks (pas sûr)
1948 Whiplash de Lewis Seiler avec Alexis Smith et Zachary Scott (sûr)
1950 Gunman in the Street / Le traqué de Frank Tuttle avec Simone Signoret et Fernand Gravey (sûr) récup.
1954 Port of Hell de Harold Schuster avec Wayne Morris (pas sûr)
1956 The Man is Armed / Cet homme est armé de F. Adreon avec William Talman et Barton MacLane (sûr)

Après ça, éventuellement ses polars anglais puisqu'il en aura tourné pas mal, plus que les autres grands acteurs américains du genre :

1950 Highly Dangerous de Roy Ward Baker avec Margaret Lockwood
1952 Gambler and the Lady (évidemment pas de présentation de celui ci)
1954 Murder by proxy (UK) / Blackout (USA) de Terence Fisher
1954 Five Days (UK) / Paid to Kill (USA) de M. Tully

A sa filmo « noire », on pourrait ajouter :
1946 La voleuse / A Stolen Life, un drama de Curtis Bernhardt qui possède des éléments noirs (davantage en tout cas que certains films édités par Sidonis dans sa collection, alors pourquoi pas ...)

ainsi que les films édités en France :
1948 Le fils du pendu de F. Borzage (Chez Artus Films)
ou aux USA :
1950 Du sang sur le tapis vert / Backfire de V. Sherman
en édition « toutes zones «  et avec vost fr (parce que sinon bien d'autres noirs de la filmo de Dane Clark sont sortis là bas)


Si j'ajoute l'invisible « à mes yeux » The Thoughest Man Alive de Salkow et le film déjà présenté, cela fait donc 16 films criminels tournés entre 1946 et 1956. Pas mal ...

Avatar du membre
chip
Messages : 892
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Message par chip » 19 juin 2019, 09:33

" La voleuse " est sorti , je crois, dans la collection TCM "les trésors Warner ".

Avatar du membre
chip
Messages : 892
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Message par chip » 19 juin 2019, 10:53

" Cet homme est armé ! "(the man is armed !)(1956) raconté en photo-roman N°117 du 9-03-1957. Film Republic pictures avec la superbe May Wynn et une autre icône du NOIR William Talman, et comme Dane Clark tout aussi méconnu.
Image
1946 :
Image

kiemavel1
Messages : 453
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Never Trust a Gambler - 1951 - Ralph Murphy

Message par kiemavel1 » 19 juin 2019, 20:33

chip a écrit : 19 juin 2019, 10:53 " Cet homme est armé ! "(the man is armed !)(1956) raconté en photo-roman N°117 du 9-03-1957. Film Republic pictures avec la superbe May Wynn et une autre icône du NOIR William Talman, et comme Dane Clark tout aussi méconnu.
Je n'ai aucun de ces romans photos cinématographiques dont tu m'as parlé par ailleurs récemment puisqu'ils peuvent grandement aider à la compréhension de films visibles uniquement en vo pure.
Je suis très surpris qu'une petite série B comme celle là ait eu droit à une telle parution. Cela dit, le film n'est pas mauvais du tout, je vais y revenir bientôt.
May Wynn, pas mal oui. Jusque là, je pense que je ne l'avais vu qu'en indienne :wink: Par contre, dans le film d'Adreon, son interprétation est un des points faibles du film avec la photographie.

Répondre