Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Liste des films critiqués
Répondre
kiemavel1
Messages : 386
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par kiemavel1 » 20 juin 2019, 22:48

Image
Tout juste sorti de la prison de Saint Quentin où il a injustement purgé une peine d'un an pour vol, l'ancien chauffeur routier Johnny Morrison (Dane Clark), est ramené en ville par Egan, un collègue travaillant lui aussi pour la Coastal Trucking Association dont l'agence où il travaillait est toujours dirigée par Hacket (William Talman). Avant d'être amené chez son ancien patron, Johnny demande à être secrètement déposé en ville. Il se rend chez Lew, un autre ancien collègue qu'il croit être le mouchard responsable de sa condamnation et le tue accidentellement. Rejoignant le dépôt de camions, il y retrouve son ex petite amie Carol, secrétaire de l'agence et Hacket qui lui révèle qu'il était le véritable responsable de sa condamnation mais qui lui propose un gros coup pour se racheter. Johnny est très vite soupçonné d'être responsable de la mort de Lew et est surveillé par le Lt Coster (Barton MacLane) ...
ImageImage
Dans le dernier film noir que Dane Clark aura tourné avant son passage essentiellement (1) à la télévision et surtout au théâtre, il incarnait peut-être le plus sombre des personnages qu'il aura eu à personnifier dans un film noir et ceci dans un récit où la violence allait crescendo jusqu'à un final sordide où l'agonie et la mort était montrées de manière très crues et où on ne nous épargnait pas les spasmes de douleur et l'ultime plongeon le nez dans la poussière. Un final qui rappelait -entre autres – celui de Menace dans la nuit / He Ran all the Way, dernier film noir – et dernier film tout court – de John Garfield, ami de Dane Clark auquel il aura parfois été comparé.

Au delà du thème de l’innocent pris dans un engrenage inéluctable de violences qui l'amènent irrémédiablement à une fin brutale, en arrière plan il y avait surtout le thème de la prison qui détruit et rend fou, sans que jamais cela ne soit exprimé d'une quelconque manière, par Johnny ou par une voix off redondante, par exemple, mais tout simplement on nous donne à voir un homme enragé. Il agresse d'abord Lew, son ancien collègue qu'il avait remplacé au pied levé pour le transport de marchandises volés qui lui avait valu sa condamnation et le tue, certes accidentellement (beau vol plané depuis le 4ème étage) mais d'emblée sa méthode pour obtenir des éclaircissements auprès du pauvre type innocent ne laisse guère d'autres choix à cet homme que celui d'en découdre.
ImageImage
Par la suite, c'est le collègue routier qui l'avait ramené à Los Angeles qui se fait démonter … avant que ce ne soit au tour du jeune interne en chirurgie qui avait engagé des tactiques d'approches auprès de Carol … Bref, Johnny est très énervé. On le serait à moins. Il faut dire aussi que l'ex brave type cherche les ennuis et est très mal entouré. Il est soupçonné d'un crime par un Lt de police expérimenté et tenace. Son alibi repose sur le faux témoignage d'un type nerveux et cuisiné par le dit policier et surtout il devient le second d'une crapule qui escroque sa compagnie et planifie de dévaliser une compagnie concurrente (surtout que le rôle est tenu par William Talman qui devait visiblement exiger par contrat d'être le plus glauque possible, image de marque oblige …). D'un autre coté, quand on a plus rien à perdre, on ne crache pas sur 100 000 $. C'est ce que lui promet Hacket sur le gros coup qu'il a soigneusement planifié et qu'ils préparent avec 3 complices. Une condition : pas de coup de feu ! Raté ... D'ailleurs, le coup de feu malencontreux en entraîne d'autres mais probablement que les trahisons étaient de toute façon planifiées elles aussi.
ImageImage
Au milieu de cet enchaînement violent, une seule parenthèse, la succession de séquences marquant les retrouvailles entre Johnny et sa fiancé de longue date que scénariste et metteur en scène ont eu la bonne idée de grouper au cœur du film. Malgré que la petite Carol, secrétaire de la boite de transport … en éprouve quelques transports pour le prometteur Mike Benning, un jeune interne en chirurgie, elle est demeurée quand même fidèle à Johnny, probablement par loyauté, et même peut-être encore par amour bien qu'elle perçoive bien le changement de personnalité de son compagnon. Car malgré le retour sur les lieux familiers du couple avant la rupture carcérale : le restaurant du couple, la plage du couple, le lit du … (nan, nan, ça n'est pas montré), même au cours de cette soirée, la nervosité de Johnny se manifeste alors qu'ils se trouvent encore au restaurant, lorsque Johnny se met à marteler violemment les touches du piano sur lequel il joue leur mélodie (c'est un pianiste amateur) pour ne pas entendre l'évocation par Carol des souvenirs des jours heureux, incommodant ainsi la clientèle du restau. Jolie petite idée.
ImageImage
Autre idée intéressante et bien exploitée par la mise en scène, celle de faire se dérouler une partie de l'action dans la ferme familiale de Hacket, cette pauvre ferme où ses parents pour lesquels il éprouve encore une forme de mépris sont enterrés … Cela dit, en dehors de quelques séquences éparses, la mise en scène n’apportent pas de plus value à ce bon scénario. Autre (s) point (s) faible (s) : la photographie sans recherche aucune et l'interprétation de May Wynn vraiment pas à la hauteur d'un Dane Clark remarquable. Sinon, cette petite série B mérite bien un coup d'oeil. Cela dit, dans l'immédiat, en attendant une hypothétique restauration, il faut se contenter des copies médiocres disponibles. Vu en vost.

(1) Pendant la décennie suivante, il ne tourna presque plus pour le cinéma, tout juste peut-on signaler le très bon western « psychologique » : Outlaw's Son

kiemavel1
Messages : 386
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par kiemavel1 » 20 juin 2019, 23:04

Image

Photographie de plateau : William Talman, Darlene Fields (qui joue la petite amie de Lew) et Robert Horton (qui joue le jeune interne qui courtise Carol)

Visiblement Talman était plus marrant hors champ :wink:


Pour la suite : Her KInd of Man de Frederick de Cordova et Whiplash de Lewis Seiler, toujours avec Dane Clark

Avatar du membre
chip
Messages : 776
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par chip » 21 juin 2019, 08:26

Dane Clark mérite bien d'être redécouvert, Brion dans ses derniers ouvrages semble lui aussi apprécier le bonhomme, il n'empêche que Clark est chez nous peu présent rayons DVD, hormis " la voleuse", " le fils du pendu ", " le clan des Mc Masters"( simple apparition), et "destination Tokio ". Donc un bravo pour cette critique et celles à venir.

Avatar du membre
chip
Messages : 776
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par chip » 21 juin 2019, 08:52

Pas reconnu Darlene Fields sur la photo, dans " Gunsight ridge" :wink: elle était la saloon girl amie de Mark Stevens.

kiemavel1
Messages : 386
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par kiemavel1 » 21 juin 2019, 13:40

chip a écrit :
21 juin 2019, 08:26
Dane Clark mérite bien d'être redécouvert, Brion dans ses derniers ouvrages semble lui aussi apprécier le bonhomme, il n'empêche que Clark est chez nous peu présent rayons DVD, hormis " la voleuse", " le fils du pendu ", " le clan des Mc Masters"( simple apparition), et "destination Tokio ". Donc un bravo pour cette critique et celles à venir.
Effectivement, je viens de jeter un œil au pavé sur le film noir, et oui, Brion dit du bien de Deep Valley et du couple Clark-Lupino. Même chose de Whiplash et du couple Alexis Smith-Dane Clark (mais Zachary Scott est lui aussi parfait). Il dit de Le traqué que : "la principale qualité du film est évidemment la présence de Dane Clark une fois de plus marqué par un destin contraire" ::) Sur Le fils du pendu, il termine par : " Un film superbe et l'un des très grands rôles de Dane Clark, éternel héros déchu".

Je n'ajoute qu'une chose : Patrick Brion président ! (pour contre, dans la filmo de Dane Clark, il oublie quelques films mais je ne lui en veux même pas :wink:
chip a écrit :
21 juin 2019, 08:52
Pas reconnu Darlene Fields sur la photo, dans " Gunsight ridge" :wink: elle était la saloon girl amie de Mark Stevens
Comme le disait Stark il n'y a pas longtemps : on revient toujours à Mark Stevens :wink:
Je n'avais pas fait le rapprochement avec l'actrice de Gunsight Ridge … Par contre, dans ma présentation j'avais failli faire le rapprochement avec ce film pour une autre raison, la passion du piano du principal personnage. Dans The Man is Armed ! Dane Clark joue 3 fois (doublé par les mains de Arthur Rubinstein ou de je ne sais qui :wink: )

Avatar du membre
chip
Messages : 776
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par chip » 21 juin 2019, 14:38

Moi , je ne dis pas Brion président ! , oublier TIMETABLE dans une encyclopédie du film noir, je ne pardonne pas :lol:

kiemavel1
Messages : 386
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par kiemavel1 » 23 juin 2019, 12:35

Exact, c'est impardonnable :wink: mais l'enthousiasme de l'instant présent m'a fait oublié les vieilles rancœurs :D

On l'a déjà exprimé ailleurs mais il a effectivement oublié des films incontournables mais d'un autre coté il m'a fait découvrir des films qui ne m'avaient pas encore sauté aux yeux. Aucun chef d'œuvre inconnu mais de bons petits films quand même.

Stark
Messages : 152
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par Stark » 15 juil. 2019, 10:58

Image

HART
Messages : 9
Enregistré le : 12 juin 2017, 20:14

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par HART » 16 juil. 2019, 22:02

Eh bien , l'ami kiemavel n'a pas perdu sa verve , ça vaut le coup de traverser la rue pour le lire.
Je mets mon grain de sel ici, juste pour signaler ce film avec Dane Clark que j'ai apprécié The Toughest Man Alive. Vu grâce à Stark The KIller , un type qui s'y connait pour dénicher les pépites..
Il paraît que Brion n'aime pas le film , dommage pour lui ...Je parle du critique , pas du film.

Avatar du membre
chip
Messages : 776
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par chip » 18 juil. 2019, 09:20

William Talman : " Cet homme est armé "
Image

Stark
Messages : 152
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Cet homme est armé - The Man is Armed - 1956 - Franklin Adreon

Message par Stark » 19 août 2019, 20:46

Dane, action man

Image

Image

Image

Répondre