Le mur des ténèbres - High Wall - 1947 - Curtis Bernhardt

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3685
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Le mur des ténèbres - High Wall - 1947 - Curtis Bernhardt

Message par Cole Armin » 17 sept. 2019, 21:21

Image

Réalisé par Curtis Bernhardt
Avec Robert Taylor, Audrey Totter, Herbert Marshall, Dorothy Patrick, H.B. Warner, Warner Anderson, Moroni Olsen, John Ridgely

Le mur des ténèbres se situe dans les films noirs post seconde guerre mondiale avec un aspect psychologique.

Dans la grande tradition du film noir, le scénario tente de résoudre un meurtre avec des flash back jusqu'à l'explication finale.
Le film repose sur une situation d'amnésie (semblable à Quelque part dans la nuit de Joseph L. Mankiewicz sorti un an auparavant chez la Fox ou La Maison du Docteur Edwardes d'Alfred Hitchcock).

Il s'agit du premier scénario de Sydney Boehm (co-écrit avec Lester Cole) à qui l'on doit notamment Les inconnus dans la ville (de Richard Fleischer).
L'apport de Boehm, ancien journaliste, est notable. L'aspect psychologique a une place important dans le film grâce au rôle tenu par Audrey Totter et offre une certaine authenticité au récit. Un autre scénario écrit par Boehm pour la MGM, Le mystère de la plage perdue, mettait en lumière l'usage des indices par la police scientifique. Ces films rejoignaient le sous-genre des films noirs documentaires (avec le corpus de films à la Fox dont Appelez Nord 777 et Les bas-fonds de Frisco).
Le rythme du film est soutenu à tel point que le dénouement final est un peu trop expéditif.

L'influence de l'expressionnisme allemand est indéniable grâce à la réalisation maitrisée de Curtis Bernhardt. La photographie est souvent excellente épousant le style du film noir avec des jeux d'ombres, de lumières et des angles originaux (quelques gros plans opprimants de Robert Taylor sont particulièrement marquants)

Les acteurs trouvent (enfin) des rôles à leur hauteur. Robert Taylor interprète un rôle nuancé (à des kilomètres de ses personnages habituels) qu'il joue à merveille.
Audrey Totter montre que son talent ne se limite pas à des rôles de femme fatales. Son jeu est naturellement moins charismatique mais demeure convaincant.

Un film reposant sur un scénario assez classique mais avec des originalités et brillamment exécuté, qui fut un flop au box office américain.

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Image
Image
Image


Répondre