Les belles de Saint-Trinian - The Belles of St. Trinian's - 1954 - Frank Launder -

Liste des films critiqués
kiemavel1
Messages : 457
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Les belles de Saint-Trinian - The Belles of St. Trinian's - 1954 - Frank Launder -

Message par kiemavel1 » 11 déc. 2019, 23:03

Image
Le sultan de Makyad, qui désire que sa fille Fatima bénéficie d'une bonne éducation, décide de l'envoyer à St Trinian's, une école de Barchester, près de laquelle il possède un haras. Le jour de la rentrée scolaire, un vent de panique s'empare de la population à l'occasion du retour des filles qui terrorisent le pays … Le même jour, le bookmaker Clarence Fritton rend visite à la directrice de l'établissement, sa sœur Millicent, pour la persuader de reprendre sa fille Bella malgré son expulsion pour incendie criminel car il veut qu'elle agisse comme espionne et obtienne des informations sur le cheval vedette du sultan qui doit courir en Angleterre. Pendant ce temps, après avoir contacté le ministère de l'Éducation pour discuter de la situation désastreuse à St Trinian, le ministère ayant déjà envoyé sur place deux inspecteurs qui ne sont jamais revenus et qui semble désormais démissionnaire, le chef de la police de Barchester décide d'infiltrer l'école en y faisant engager sa petite amie Ruby, un agent de police, qui se fait passer pour une professeure de sports …
Image
C'est le succès que Cette sacrée jeunesse (The Happiest Days of Your Life) du même Frank Launder (1950), qui se passait déjà dans le milieu scolaire, qui l'incita a adapter à l'écran les bandes dessinées très populaires de Ronald Searle sur l'école (fictive) de St. Trinian. Ce classique de la comédie anglaise détournait furieusement les codes du "collège anglais" feutré et sévère qui préparait la jeunesse anglaise - ici les jeunes filles - à une vie respectable, ce qui n'est pas du tout le cas dans l'anarchique école de St. Trinian, établissement lourdement endettée où les enseignants n'ont pas été payé depuis des mois et où, la course à l'argent occupe tout le monde, élèves compris. Du coup, l'arrivée de la jeune Fatima est vue comme une aubaine et une première bataille générale entre directrice, professeures et élèves pour mettre la main sur le petit pactole de la jeune fille va les occuper le jour de son arrivée.
Image
A St. Trinian, chez les enseignants, c'est l'élite et la distinction dans toutes les matières : la prof. d'anglais parle comme un charretier, une autre - dont l'accoutrement et l'allure donnent à penser qu'elle est lesbienne - a eu des problèmes avec la justice et encourt une peine de prison de 5 ans si l'école venait à fermer ; à la suite vraisemblablement d'une histoire de mœurs dont on se demande si elle n'eut pas pour cadre l'école. La prof de géo est alcoolique et lorsqu'en une occasion on visite sa classe, le cours porte sur les grandes régions viticoles françaises et les grandes années pour le Champagne ! En classe de chimie, les filles tentent de fabriquer de la nitroglycérine (à la fin de la visite, retentit une explosion et on déplore malheureusement la perte d'une élève ) et on fabrique du gin de contrebande qui est commercialisé par un ancien élève qui rode en permanence autour de l'école. C'est lui aussi qui sert de bookmakers à la classe des jeunes, les 4ème.
Image
Outre ces diverses activités parascolaires - à savoir, les paris et la vente de gin distillé dans le laboratoire des sciences, chez les plus jeunes, on est aussi farceuse ( elles tendent des pièges aux profs, par exemple) tandis que chez les plus grandes, les 6ème, les cours de "science de la vie" (la directrice ne veut pas que la nouvelle prof. visite cette salle de classe car elle préfère que la nouvelle se familiarise avant avec les mœurs de l'école :mrgreen: ) ont porté leurs fruits car elles sont très débraillées, toujours en mini short avec ou sans bas noirs et dessous apparents, très délurées et sexuellement précoces : l'une d'elle séduit le palefrenier et on retrouve les 2 anciens inspecteurs de l'éducation nationale déclarés disparus au début du récit, dans le pavillon d'été où ils vivent comme au harem entourées des filles qui viennent les visiter.
Image
Au milieu du récit, une rencontre de hockey entre les filles de St. Trinian et celles d'une autre école tourne à la catastrophe. L'arrivée du bus donne une séquence de pré hooliganisme précoce ( le bus des rivales est caillassé). Plus tard, l'arbitre est assommé, ce qui augmente considérablement la quote de St. Trinian, l'équipe qui respecte le moins les règles (les rivales se font littéralement casser la g …). Puis, c'est le cheval vedette du sultan, sur lequel repose les intérêts divergeant de la directrice, des plus jeunes élèves et de leurs ainées qui va semer la zizanie et va même amener sur place de nouveaux protagonistes : les anciennes élèves, les hommes de Clarence impliqués dans ses paris sportifs, le sultan … et même quelques parents d'élève. Cette longue partie finale est peut-être un peu moins réussie que ce qui précède mais cela reste une grande comédie toujours surprenante dans le contexte de la comédie anglaise d'ordinaire moins débridée.
Image
2 comédiens se distinguent plus particulièrement, Alastair Sim, formidable dans le double rôle de Clarence … et de sa sœur Millicent. Ainsi que George Cole dans celui de l'ancien élève ahuri qui rode en permanence autour de l'école (on le voit presque toujours sortir d'un des buisson du parc :wink: ). Le film eut si peu de succès qu'il engendra 4 suites, toutes réalisées par Launder : Blue Murder at St Trinian's (1957), The Pure Hell of St Trinian's (1960), The Great St Trinian's Train Robbery (1966) et The Wildcats of St Trinian's (1980). Il parait que la qualité des films va en diminuant … car malheureusement ces films n'ont été sorti par Studio Canal qu'en Grande Bretagne, sans sous titres :twisted: , l'éditeur ne sortant que ce premier volet en France, en DVD ou Blu-Ray. Achat indispensable ::)
Image
Image

kiemavel1
Messages : 457
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: Les belles de Saint-Trinian - The Belles of St. Trinian's - 1954 - Frank Launder -

Message par kiemavel1 » 11 déc. 2019, 23:07

Image
Pour retrouver Les furies de … pardon, Les " belles " de St. Trinian :

Le DVD ou -ici - le Blu-Ray français :
Image

ou le coffret UK (attention, tous les films en vo) :
Image

Répondre