Le Piège - 1958 - Charles Brabant

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
chip
Messages : 843
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Le Piège - 1958 - Charles Brabant

Message par chip » 17 juil. 2020, 15:47

Une modeste pension de famille, près de l'étang de Berre. Y vivent, Caillé le propriétaire, vieillard avare et encore vert, qui ne rate jamais l'instant où il peut mater Cora, sa bru, il y a aussi Denise , l'étrange bonne peu diserte. Arrive Gino, recherché par la police pour un crime commis en Italie. Dès le premier regard, Cora va tomber sous le charme du bel italien, ils deviennent amants, ce qui déplait au vieux Caillé, qui convoite Cora ...la suite sera dramatique pour tous…
Sensualité, érotisme, jalousie tous les éléments de ce bon film noir, nous font penser aux œuvres précédentes tirées du roman de James Cain " le facteur sonne toujours 2 fois ", même l'héroïne s'appelle Cora . Les plans avec les fenêtres de la pension s'ouvrant sur la raffinerie de pétrole, renforcent le côté sinistre et étouffant de l'histoire, et Brabant semble avoir un goût prononcé pour les miroirs…
Côté interprétation Charles Vanel est parfait en vieillard libidineux, mais on peut comprendre, tant Magali Noel exhale de sensualité, elle est en ceci bien supérieure aux Cora des versions antérieures. Vallone est Vallone, viril, macho, à l'instar de ses films noirs français ( Thérèse Raquin, obsession, recours en grâce), courte scène avec Michel Bouquet en flic glaçant et profondément antipathique.
Ce drame passionnel, érotique et sensuel où tout le monde s'épie donne envie de se pencher sur la carrière de Charles Brabant(mais il a peu tourné) et de redécouvrir la superbe Magali Noel.
Le dvd René Château est de qualité.
Image

Stark
Messages : 186
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Le Piège - 1958 - Charles Brabant

Message par Stark » 19 juil. 2020, 10:27

Pas encore vu, mais ça ne saurait tarder. Brabant n'a effectivement pas réalisé grand chose d'intéressant, j'ai le souvenir des "Possédées" qui m'avait ennuyé copieusement, "les Naufrageurs" est plus intéressant malgré quelques ratages mais beau scope en N et B en Bretagne, "Zoé" est une comédie divertissante avec la délicieuse Barbara Laage qui avait déjà tourné avec Brabant dans "la P... Respectueuse", nettement plus noir. J'aimerai bien voir son premier court métrage "les Feuilles mortes".
Dans le genre ambiance en France du "Facteur sonne...", je conseille "la Lumière d'en face" (de Lacombe) et "Chair de poule" (de Duvivier).
Modifié en dernier par Stark le 19 juil. 2020, 23:38, modifié 1 fois.

Avatar du membre
chip
Messages : 843
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Le Piège - 1958 - Charles Brabant

Message par chip » 19 juil. 2020, 14:40

" la maison d'en face " de Georges Lampin ? tu ne confonds pas avec " la lumière d'en face " de Georges Lacombe ? j'ai le film ainsi que "chair de poule " de Duvivier, pas mal ces titres, surtout le Duvivier.

Stark
Messages : 186
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Le Piège - 1958 - Charles Brabant

Message par Stark » 19 juil. 2020, 18:09

"Yes, you're God damn right" (Sam Fuller) ...
Corrigé.

Stark
Messages : 186
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Le Piège - 1958 - Charles Brabant

Message par Stark » 21 juil. 2020, 09:27

Chip, si tu apprécies "Chair de poule", ça ne doit pas être pour Robert Hossein, plutôt Catherine Rouvel, non ? On ne la voit malheureusement pas souvent dans des films connus, cette ultra sensuelle Rouvel, je vais revoir ce Duvivier et le Renoir rien que pour elle (qui tourne toujours d'ailleurs).
Enfin vu ce "Piège", et oui, c'est un bon film noir français avec le couple Vallone-Noël (Cora) qui s'accordent dès leur premier regard avec de sacrés sous-entendus érotiques. Ils étaient vraiment fait pour se rencontrer, leurs jeux amoureux sont permanents au début, mais Charles Vanel, beau-père de Cora, la désire jusqu'à l'obsession particulièrement malsaine... Les trois acteurs sont magistralement dirigés. Quand Magali Noël prend des poses ravageuses, on se souvient alors de sa chanson sado masochiste écrite par Boris Vian, "Fais-moi mal Johnny", rapidement interdite. "Le Piège" est adroitement filmé par Edmond Séchan (l'oncle du chanteur), l'atmosphère est assez lente et claustrophobique avec de brusques accélérations bien mordantes (la discussion entre Vanel et Vallone, et ce long final très mystérieux). Le récit comporte beaucoup d'ellipses pour se concentrer sur les quatre personnages principaux qui se surveillent constamment. Un des scénaristes est Roland Laudenbach, neveu de Pierre Fresnay, pour qui il avait écrit six films, mais l'excellente période de Pierre Fresnay était déjà passée. À noter que Laudenbach a écrit pour Annie Girardot un personnage également nommé Cora pour un autre bon film noir, "la Corde raide" de Dudrumet (disponible chez René Chateau) . "Le Piège" est pour moi le meilleur film de Brabant et mérite pleinement de figurer dans une encyclopédie du film noir français.

Avatar du membre
chip
Messages : 843
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: Le Piège - 1958 - Charles Brabant

Message par chip » 21 juil. 2020, 18:38

On est d'accord ! Quant à la chanson de Vian par la très sexy Magali Noel, on est pas près de l'entendre en cette période " me too", il faudra que je me trouve le CD. Hossein ? je n'ai jamais été bouleversé par sa présence dans un film, pas plus que sur scène...

Répondre