Los Tallos amargos - 1956 - Fernando Ayala

Liste des films critiqués
Répondre
HART
Messages : 54
Enregistré le : 12 juin 2017, 20:14

Los Tallos amargos - 1956 - Fernando Ayala

Message par HART » 25 févr. 2022, 11:47

Titre américain : The Bitter Stems

" Des films noirs importants ont été tournés dans beaucoup de pays et en particulier en Amérique du sud " , voilà ce que me répète depuis des années l'ami Stark , en remontant de la mine aux pépites.
Los Tallos Amargas ( Les tiges amères en traduction littérale ) démontre l'affirmation du cinéphile yvelinois d'éclatante façon.
Ce film argentin de Fernando Ayala était parfois cité dans certaines encyclopédies , mais le film a longtemps été considéré comme perdu.
Une redécouverte miraculeuse chez un collectionneur privé et une restauration époustouflante permettent de visionner aujourd'hui ce film étonnant.
Il fait bien sûr penser aux oeuvres marquantes des maitres américains du genre , mais il a quelque chose de plus.
Est-ce l'environnement local ? La sensibilité d'une culture différente ? Une intrigue développée de peu courante façon ? ... Je ne saurais le dire.
La photo , même pour un néophyte comme moi est absolument extraordinaire , due à Ricardo Younis , elle n'a rien à envier aux travaux de John Alton ou de Nick Musuraca , les orfèvres du genre.
Une séquence , en particulier , va même rendre hommage de façon brillantissime à l'expressionisme allemand.
L' éditeur Flicker Alley propose un blu ray magnifique ( quoiqu'un peu cher ) de ce film en vo et sous-titré en anglais.
Je pense sincèrement qu'un amateur de films noirs ne peut faire l'impasse sur cette oeuvre.
Modifié en dernier par HART le 25 févr. 2022, 12:46, modifié 1 fois.

Stark
Messages : 260
Enregistré le : 12 févr. 2017, 09:19

Re: Los Tallos amargos - 1956 - Fernando Ayala

Message par Stark » 25 févr. 2022, 20:24

Bénis soient les passionnés qui débusquent des films rares ou perdus qui sont ensuite restaurés pour que ces œuvres ne tombent pas dans l'oubli. La filière du film noir argentin est d'une qualité sidérante, démarrant dans les années 30 grâce au directeur photo John Alton qui forme des techniciens. Il faudra ouvrir un dossier sur ce cinéma, on y découvre des cinéastes de tous horizons ayant trouvé en l'Argentine leur pays de prédilection. Vivement une restauration d' "El Rufian", c'est même un français qui l'a réalisé, Daniel Tinayre.
Hanx for the tip, Hart (of gold).


VU
Merci Hart, ça valait le coup, vraiment, et pas que pour la cinématographie.
Comme le dit Eddie Muller avant et après le film sur yt, ce film marque la fin d'une époque en Argentine. Et tout le film tourne autour du personnage interprété par Carlos Cores, qui me rappelle un roman de David Goodis.
Chez le même éditeur, un autre film noir argentin, "the Beast must die". A découvrir également.


Image


Image

HART
Messages : 54
Enregistré le : 12 juin 2017, 20:14

Re: Los Tallos amargos - 1956 - Fernando Ayala

Message par HART » 26 févr. 2022, 11:17

" La Bestia debe morir " n'est pas mal non plus , bien que moins intéressant , à mon avis , que " Los Tallos Amargos ".
Le scénario de la " Bestia " est tiré du rude mais passionnant roman de Nicholas Blake , de renommée mondiale.
Rappelons que Claude Chabrol avait adapté ce monument du roman noir sous le titre " Que la bête meure " , bonne traduction , mais film insipide à cent lieues de la puissance du roman . Le roman noir étranger adapté par les français dans les années 60 démontre une incapacité de nos cinéastes à rendre , même de loin , la qualité des oeuvres littéraires. Il suffit de voir ( si vous avez suffisamment de courage ) les pitoyables adaptations de William Irish par François Truffaut.
" La Bestia debe morir " surpasse aisément la version chabrolienne ( ce n'était pas difficile ) , mais manque encore , de mon point de vue , d'un petit plus d'audace dans la démonstration ou de fluidité dans la narration. Mais telle qu'elle , cette oeuvre est sans aucun doute recommandable.

Répondre