Armored Car Robbery - Richard Fleischer - 1950

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
trinita
Messages : 2089
Enregistré le : 22 mai 2007, 16:42

Armored Car Robbery - Richard Fleischer - 1950

Message par trinita » 14 juil. 2009, 11:05

Image

Avec : Charles Mc Grow, William Talman, Adele Jergens...

Ce film encore plus court que L'énigme du Chicago Express, est ultra efficace et ne s'encombre pas de dialogue superflus et de romance qui plomberait l'action et l'histoire. En effet, cette histoire de casse est millimétrée et comme je l'ai dit est efficace et assez violente également avec quelques effet de style bien sympa comme le casse en lui même rapide et fulgurant.
De plus, les acteurs sont excellents notamment William Talman en gangster froid et méthodique.
Et l'originalité du film vient également du fait qu'il n'y a pas de musique pour accompagner le film sauf quand elle est nécessaire comme pour les appartitions de Adèle Jergens dans la boîte de strip.
Bref, c'est un film qui se regarde avec beaucoup de plaisir.
A voir et à revoir !!!

Avatar du membre
wintergreen
Messages : 452
Enregistré le : 19 févr. 2008, 23:21
Localisation : Paris

Re: Armored Car Robbery - Richard Fleischer - 1950

Message par wintergreen » 10 sept. 2009, 16:33

Tout à fait d'accord avec Trinita.
67 mn de supense et d'efficacité. La quintescence de la Série B.
Aucune image, aucun plan superflu. J'ai relevé pas moins de 10 retournements de situation, de coups de théatre, brossés en 3/4 plans maximum.
Le premier intervient dès la fin du générique lors d'une alerte de hold-up... qui n'en est pas un. Et ça s' enchaine directos sur l'apparition de la femme d'un escroc qui s'avère etre la maîtresse ...du chef du gang, copain et future complice du cocu. Et ça continue sur le foirage du hold-up, finalement bien préparé et exécuté, mais victime de circonstances imprévisibles.
Toutes ces péripéties s'intègrent parfaitement dans l'histoire et boostent littéralement l'intrigue, qui se résume finalement à une longue chasse à l'homme ou les gibiers malfrats et les chasseurs flics prennent altenativement l'avantage.
Contrairement à certains films ou ils surchargent l'intrigue quand ils ne la ruine pas carrément, ces nombreux rebondissements arrivent logiquement (sauf peut etre lors d'une apparition de flics un chouïa "miraculeuse" ), et semblent etre naturellement le résultat de hasards mal maitrisés ou la conséquence d'erreurs d'appréciation ou de choix. Coup de chapeau au scénariste.
Quelque trouvailles futées enfoncent le clou: Les amants traqués réunis dans un café, et qui, d'un signe de tête, se dirigent séparément, dans une des 2 cabines du troquet pour se parler de visu au téléphnone, à l'insu des client et des loufiats. Ou le pistage (de nuit à la lampe de poche), des traces de pneus pour remonter à la planque des cambrioleurs.

A noter également des passages dramatiques assez violents (exécutions de sang froid), d'émotion (la séquence avec la veuve) et des dialogues hard- Boiled typiques: sarcastiques, vifs et caustiques.

La mise en scène offre quelques belles séquences comme celle de l'interrogatoire, lorsque le visage du Lt. Jim Cordell (C. Mc Graw) rentre brutalement dans la champ, de profil et en gos plan, pour faire face à celui de Steve Brody (voir photo ci après)

Beaucoup de scènes en extérieur qui nous balladent dans des champs pétrolifères, des entrepots de quais, et meme un aéroport. Sans oublier une courte pousuite de voitures minimaliste, très old school.

Et tout ça, défendu par des acteurs au top avec un Steve Brody qui avait tenu un 1er rôle 3 ans plus tôt dans Desperate d' Anthony Mann, disponible depuis peu en DVD aux Editions Montparnasse.

Image

Image
Image

Répondre