Le Corsaire des 7 Mers - Il Corsaro - 1970 - Antonio Mollica

Liste des films critiqués
Avatar du membre
Personne
Messages : 8361
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Le Corsaire des 7 Mers - Il Corsaro - 1970 - Antonio Mollica

Message par Personne » 17 avr. 2009, 10:59

Image

Robert Woods ... Jeffrey Brook, English buccaneer
Tania Alvarado
Armando Calvo
Cris Huerta
Miguel Del Castillo
Ángel del Pozo
Ana María Mendoza
Luis Induni
Juan Amigo (as Juan Antonio Amigo)
Marina Brengola
Tito García
Giuliano Giunti

Résumé trouvé sur dvdfr, mais c'est le beau bordel entre la VF et la VO Italienne donc.

Après avoir perdu son bateau aux cartes, Jeffrey Brook, un boucanier anglais, essaye de recommencer sa vie en se faisant passer pour un prêtre. Démasqué, il est arrêté et déporté au Canada en compagnie d’une cargaison d’escrocs, pirates et prostituées. En pleine mer, il déclenche une mutinerie et se retrouve promu capitaine par ses compagnons d’infortune. Après avoir vaincu un navire espagnol, le gouverneur britannique lui demande de l’aider à reconquérir les territoires de la Couronne, attaqués par les Espagnols. Voilà Jeffrey Brook redevenu pirate, mais au service du Roi…

Bon dans la VF, il ne se fait pas passer pour un prêtre mais le détrousse pour se faire enfermer dans une calle et pouvoir reprendre un navire qu'il a perdu au jeu. Il se retrouve dans un bateau battant pavillon Français et doit avec d'autres prisonniers repeuplés une île Française. J'apprends par ce résumé qu'il s'agit en fait d'une région dépeuplé du Canada. Pareil, le deuxième navire qu'ils attaquent n'est pas Français comme dans la Vf, mais Portugais, pourtant les uniformes sont les mêmes, ce qui pouvait préter à confusion. Le sens de la fin est différent puisque dans la VF on a l'impression que Brigit veut suivre Jeffrey, alors qu'elle veut rester avec le gouverneur Anglais.

Donc un film à privilégier en Version Italienne, ça tombe bien, elle est disponible sur ce beau DVD.

Maintenant, le film n'est pas ridicule, il y a de beaux bateaux, des scénes d'actions correctes, mêmes si elles sont filmés assez platement par Antonio Mollica. Des Antilles ou est sensé se passer l'action, on pense plus à des paysages de Méditérranée puisqu'on apperçoit des sommets enneigés au fond. La Corse peut-être?

Robert Woods a des faux air à Giulianno Gemma, on retrouve des seconds rôles habitués aux westerns Spaghettis, comme Cris Huerta ou Luis Induni.

Sympa pour qui s'intéresse à ce cinéma et à mon avis, très loin d'être Z.