Le commando des tigres noirs - Ted Post - 1977

Liste des films critiqués
Avatar du membre
John Mallory5
Messages : 67
Enregistré le : 20 mars 2006, 20:21
Localisation : Lausanne (CH)

Le commando des tigres noirs - Ted Post - 1977

Message par John Mallory5 » 04 juil. 2006, 13:47

Le commando des tigres noirs (Good guys wear black) de Ted Post, 1977

John T. Booker (Chuck Norris) est le chef d'un commando baptisé les tigres noirs, dont la mission est de récupérer des prisonniers américains lors de la guerre de Vietnam. Alors qu'à Paris des négociations ont lieu pour conclur un traité de paix, on confie à Booker et à ses hommes une dernière mission de sauvetage. Le problême est qu'il s'agit d'un piège. Arrivés sur place, il n'y a aucun prisonnier à délivrer, le commando tombe dans une ambuscade et l'hélicopter qui devait les récupérer ne vient pas à leur secour. Quelques membres du commando en réchappent tout de même, mais de toutes évidences, ils ont été trahis et sacrifiés volontairement par quelqu'un d'important. 5 ans plus tard, nos malheureux héros ont repris une vie civile normale, mais la CIA décide de les éliminer pour éviter qu'ils ne cherchent à se venger.

Attention, ce film ne risque d'intéresser que les fans pur et dur du grand défenseur des valeurs américaines devant l'éternel, j'ai nommé Chuck Norris. Je vous averti d'entrée, le film est assez mou du genou et pauvre en action, mais il vaut tout de même le coup d'oeil. L'ami Chuck joue donc le brave vétéran du Vietnam qui se retrouve pris dans un terrible complot mené par un vilain sénateur corrompu qui n'hésiterait pas une seconde à sacrifier la vie de pauvres trouffions pour accèder à l'échelon supérieur de la hierarchie, le sieur Conrad Morgan (James Fransiscus). Notre héros, averti du danger par son vieux pote Murray (Lloyd Haynes), se met à la recherche de ses camarades pour les avertir du danger.

Pas mal de bavardage donc, on veut bien nous montrer que nous sommes devant un film d'espionnage plutôt que devant un film d'action non-stop. C'est plutôt mal barré, surtout dans un film avec Chuck Norris. Les dialogues volent au ras des pâquerettes, mais l'ami Chuck nous apporte de bon moments. Car c'est le roi de la finesse le Chuck. Un exemple : il rencontre une reporter qu'il soupçonne de mener un double jeu et d'être au service de la CIA. Comment en être sûr ? Mais en lui posant directement la question, pardi. :lol:

Il a vraiment la classe, Chuck. En plus, c'est le roi du camouflage super discret (lorsqu'il va retrouver un ami à la montagne, il n'hésite pas à enfiler une belle combinaison bleue bien pétante sans oublier le bonnet à pompom rouge qui va avec. :mrgreen: ).

Et puis, même si l'action se fait plutôt rare, on a tout de même droit à quelques bonnes séquences (une superbe attaque nocturne par le commando au début du film), mais surtout une baston qui s'achève avec THE coup-de-la-mort-qui-tue : Chuck Norris fait face à une voiture lancée à vive allure, pilotée par un tueur chinois de la CIA. D'un bond magnifique, il envoie un terrible coup de pied qui traverse le parre-brise et tue net le Chinois. Le tout au ralenti et notre héros de s'en tirer sans le moindre bobo.

Au final, un petit film que tout fan de Chuck Norris se doit d'avoir vu une fois, mais on attendait peut-être un peu plus de la part de Ted Post (le réalisateur de Magnum Force). En tout cas, ce fut un excellent moment de rigolade, avec à la fin l'inévitable morale de Chuck sur les vraies valeurs américaines et l'hommage aux héros sacrifiés (John Wayne n'aurait pas fait mieux).


Image