Maximum Overdrive - Stephen King (1986)

Liste des films critiqués
Avatar du membre
cyberpunk5
Messages : 66
Enregistré le : 19 oct. 2006, 13:55

Maximum Overdrive - Stephen King (1986)

Message par cyberpunk5 » 15 juin 2009, 13:41

"Tout commence par des incidents sans gravité : un distributeur de billets insulte les clients, une enseigne lumineuse invite les passants à aller se faire voir... La situation devient tragique lorsqu'un pont mobile échappe à tout contrôle. Désormais, toutes les mécaniques sont autonomes et ne semblent poursuivre qu'un seul but : débarrasser la surface du globe de toute présence humaine."cinemovies

Seule réalisation cinémathographique de Stephen King, d'après une de ses nouvelles; étrangement ce film est très mal aimer, perso je l'ai trouver bien fun, on ne s'ennuit pas une seconde, il mêle l'action, le gore, le frisson et la comédie; certaines scènes sont bien flippante comme celle du petit garçon découvrant sa ville décimé par les machines ou celle du joueur prisonnier d'une salle de jeu vidéo; on y trouve une bande son qui dépote signé AC/DC :D

Image


Stephen King fait une apparition au début du film :wink:

Image

Avatar du membre
Personne
Messages : 8369
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Re: Maximum Overdrive - Stephen King (1986)

Message par Personne » 15 juin 2009, 13:57

cyberpunk a écrit :on y trouve une bande son qui dépote signé AC/DC :D
C'est d'actualité après les dates au Stade de France! :)

Sinon, pas vu :oops: . Sans doute sa réputation en effet, mais je vais lui donner une chance. :wink:

Avatar du membre
pak
Messages : 296
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

Maximum Overdrive - Stephen King (1986)

Message par pak » 04 déc. 2018, 20:31

L'éditeur ESC réédite le film, 17 ans après la dernière édition DVD.

Ce film (un peu) culte est effectivement l'unique réalisation de l'écrivain Stephen King, pas vraiment satisfait des adaptations cinématographiques de ses romans.

Il saisit l'occasion qui lui est donnée par le producteur Dino De Laurentiis qui finançait alors un peu tout et n'importe quoi... Accro à la cocaïne et alcoolique à l'époque, le tournage s'en ressent d'autant qu'il n'avait aucune expérience dans la réalisation. Il signe une sorte de trip qui se veut cool et décomplexé, et le film l'est, par contre c'est mal monté, mal réalisé, mal dirigé, et les acteurs font ce qu'ils peuvent, conscients, sûrement, du ridicule de certaines situations... Même King reconnaitra l'échec artistique du film, qu'il considère, honnêtement, comme la plus mauvaise des adaptations de ses romans...

Cela n'empêche pas l'éditeur ESC de proposer un Blu-ray bien rempli, avec une nouvelle copie tirée d’un master restauré 2K.

Contenu :

- "One Shot pour Stephen King" : Entretien avec Julien Sévéon (~25 minutes),
- Un commentaire audio de l’acteur Jonah Ray ainsi que du producteur Ryan Turek,
- "Truck Stop Tales" : Entretien avec la productrice Martha De Laurentiis, fille de Dino (~15 minutes),
- " Rage Against the Machines " : Entretien avec l’actrice Laura Harrington qui joue Brett dans le film (~10 minutes),
- "Honeymoon Horrors" : Entretien avec l’acteur John Short (Curtis) et l’actrice Yeardley Smith (Connie) (~18 minutes),
- " Maximum Carnage" : Entretien avec Dean Gates, responsable des effets de maquillage (~16 minutes),
- "The Wilmington Factor" : Documentaire sur le tournage de Maximum Overdrive par les membres de l’équipe du film (~29 minutes),
- " Who Made Who ? " : Entretien avec Murray Engleheart, co-auteur du livre « AC/DC : Maximum Rock & Roll » (~6 minutes),
- "Goblin Resurrectus" : Reportage sur la restauration du Gobelin du camion Happy Toyz (~10 minutes),
- "A Kid in King’s Court" : Entretien avec l’acteur Holter Graham, Deke Keller dans le film (~17 minutes).
- Les coulisses du tournage (~8 minutes),
- La bande-annonce originale,
- Des spots TV.

Un regret : l'absence d'Emilio Estevez, peut-être pas très fier du film... Quoi que une autre source cite des interviews réalisées pendant le tournage de Stephen King et Emilio Estevez. Mais rien de récent.


Le film sera dispo aussi en DVD, mais au contenu moindre, car il ne reprend que les modules nommés "One Shot pour Stephen King", "The Wilmington Factor", les coulisses du tournage, la bande-annonce originale et les spots TV.


Sortie prévue le 8 janvier 2019, 19,99 € le Blu-ray, et 14,99 € le DVD.


Image

Dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant c'est avant...

Michel Audiard

Répondre