Courrier diplomatique - Diplomatic courier - Henry Hathaway - 1952

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
wintergreen
Messages : 461
Enregistré le : 19 févr. 2008, 23:21
Localisation : Paris

Courrier diplomatique - Diplomatic courier - Henry Hathaway - 1952

Message par wintergreen » 22 sept. 2009, 11:05

Adpatation d'un roman de Peter Cheyney , écrite par Liam O'Brien et Casey Robinson. Ce dernier, vieux de la vieille des studios (1927: 1er intertitres de films muets; 1931: 1ère réalisation), est également producteur du film.

L'histoire: Un agent américain Mike Kells (Tyrone Power), est chargé de récupérer en Europe centrale des documents top-secrets dérobés aux russes. Le contact américain chargé de la livraison se fait buter et la chasse au micro film va commencer ...

1952. On est en pleine guerre froide et le film distille son lot de propagande anti-rouge et pro US. (Les films russes feront l'inverse :mrgreen:). Il convient donc de passer outre ces petits désagréments pour gouter tout le charme de ce film d'espionnage à l'ancienne, bien rythmé, dont la toile de fond militaire pourrait le classer dans le forum War.
Le scénario hitchcockien, un poil compliqué, enchaine les péripéties sans temps morts. Le puzzle se met progressivement en place pour finalement lever les dernières interrogations du spectateur. Le film mêle adroitement scènes d'action, poursuites, romance, humour, faux semblants, servi par des personnages bien dépeints, au caractère trempé. La mise en scène est dynamique et fluide avec de somptueux noirs et blancs, photographiés par Lucien ballard .

Le casting ?: Au top
- Tyrone Power séduisant et tonique (le sosie de G. Clooney), joue le role d'un pigeon voyageur, complètement dépassé par les évènements lorsqu'il doit endosser le costard d'un agent secret, trop large pour lui. Sa naiveté et ses maladresses, compensées par sa pugnacité, apportent la touche humoristique au film.
- Patricia Neal: excellente dans un role caméléon à la sexualité débridée
- Stephen McNally : habitué des Séries B (le kidnapeur du très bon Split second). Impecc dans le rôle d'un militaire pète sec
- Karl Malden: sous-officier placé sous les ordres de Stephen McNally. Incarne le bon gars enjoué qui va tirer à plusieurs reprises T. Power de la panade.
Seule réserve concernant le rôle (trop !) larmoyant de la blonde (inconnue ?!) Hildegard Knef, tiraillée entre l'Est et l'Ouest. avec un accent slave à découper au couteau.
On croise également 2 jeunots qui feront une sacrée carrière: Lee Marvin et Charles Bronson.



Image

Image
Modifié en dernier par wintergreen le 03 oct. 2009, 09:04, modifié 6 fois.

Avatar du membre
Daniel
Messages : 144
Enregistré le : 20 nov. 2006, 01:01

Re: Courrier diplomatique - Diplomatic courier - Henry Hathaway - 1952

Message par Daniel » 22 sept. 2009, 14:03

Voilà un film d'espionnage qui me semble des plus intéressants :)

Avatar du membre
wintergreen
Messages : 461
Enregistré le : 19 févr. 2008, 23:21
Localisation : Paris

Re: Courrier diplomatique - Diplomatic courier - Henry Hathaway - 1952

Message par wintergreen » 22 sept. 2009, 14:51

Daniel a écrit :Voilà un film d'espionnage qui me semble des plus intéressants :)
Je confirme. Très divertissant. Une belle réussite dans le genre

pass
Messages : 683
Enregistré le : 20 déc. 2014, 18:17

Re: Courrier diplomatique - Diplomatic courier - Henry Hathaway - 1952

Message par pass » 08 janv. 2015, 19:17

Première représentation à Paris le 13 Février 1953 en VF et VO .

Répondre